Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/08/2014

CFV FNACA " La tradition du pays basque"

  

PA290003.JPG

 

ASCAIN 

CFV "ERROTA BERRIA

 

 

Semaine du 26 juillet au 2 août 2014

 

TRADITIONS DU PAYS BASQUE

 

images.jpg

 

Une mosaïque variée et séduisante….

 

le club MED, n’a qu’à bien se tenir !

Album photographique «Tout vouloir, tout avoir "

  

PA300016.JPG

 

20140727_114533.jpg

 

Sangria de bienvenue,  séance de lévitation basque, dégustation de produits régionaux, hymne basque d’ouverture repas dansant, chant…. la fatigue des 950 kilomètres de route d’hier, s’est miraculeusement estompée.

 

images.jpg

 

 

 

PA300024.JPG

 

PA300025.JPG

 

 

PA300030.JPG

 

 

Il semblerait qu’au pays basque, la maison est plus qu’un bien : c’est une mémoire, une histoire… comme celle d’ORTILLOPITZ, maison d’un flibustier-armateur du 17ème siècle, dont  un descendant  nous guide dans sa maison à remonter le temps. C’est avec un œil  de pirate qu’ il  nous conte les us et coutumes de ses ancêtres et comment c’est  scellé le destin de sa famille.

 En contre bas on aperçoit le pâturage des pottocks.

 

Pottocks que l’on approche par la découverte d’un milieu naturel :

Le GORRAMENDI espace semblant être préservé par le temps où la fougère  ( pour la litière) est récoltée de manière ancestrale.

 

PA310042.JPG

PA310039.JPG

 

 

La journée se terminera par un loto, animé par  JACQUES dit :COIN/COIN, j’y reviendrai.

 

images.jpg

ASCAIN

 

pelote.jpg

20140729_103734.jpg

     

pelote2.jpg

 

Visite d’un atelier de fabrication de pelote basque  à 8 kilomètres du célèbre trinquet ou jaï-alaï de Saint-Jean de Luz,

Fabriquer une pelote basque n’est pas accessible à tout le monde.

 D’ailleurs des deux côtés des Pyrénées peu d’artisans en élaborent., le patron de Punpa, nous dit être le seul fabriquant officiel. (Il existe des fabrications «  au noir »).

Il fourni  les passionnés et les pro.

 Avant de commencer son explication et de décomposer la pelote, il la lance contre le sol de son atelier qui longe la Nivelle. La balle claque et rebondit avec la même force que le lancer. L’explication peut commencer. « Le latex a donné un son et un rebond particulier à la pelote. Arrivé au XIXème via Bilbao, son utilisation a été répandue dans tout le Pays basque ». Ce rebond, essentiel à  la pelote basque, va modifier la pratique. Le laxoa, le rebot et le pasaka, jeux au rebond se développent.

 

 CIBOURE

 

 Où les maisons à colombages ressemblent un peu à celles d’Alsace, avec PATRICK et CHRISTELLE de l’office de tourisme.

 

Visite pour VIP  FNACA

 

Nous avons commencé par une découverte de la criée aux poissons bleus, rarement autorisée suivi d’une projection privée dans la salle du conseil municipal sur les techniques de pèches des pécheurs du golf.

  • Visité la maison de Maurice RAVEL,
  • l’église  Saint Pierre de l’Océan,

puis nous avons été reçu à l’Office du tourisme pour une dégustation de gâteaux basques (confiture de cerises noires ou crème basque ) arrosée d’un cidre, bien apprécié car le soleil était revenu, plutôt chaud en cette fin d’après midi.

 

 

20140729_153738.jpg

PB010062.JPG

 

 

Cité des corsaires CIBOURE et SAINT JEAN DE LUZ sont étroitement liés par la mer et leurs corsaires

 Nids de vipères !

C’est ainsi que les villes était surnommées dès le XVIIème siècle par les anglais qui craignaient les redoutables pêcheurs basques reconvertis en corsaires. En effet, leur réputation était grande et ces derniers étaient si doués que les prises étaient abondantes. Nombreux sont ces capitaines luziens qui embarquaient à bord de frégates, brigantins ou goélettes équipés de canons, et qui sillonnaient les mers pour « courir sus » aux bateaux ennemis.

Le corsaire Coursic

Un des plus célèbres est sans nul doute Johannès de Suhigaraychipi, dit Coursic. Ce corsaire bayonnais, d’un tempérament particulièrement fougueux, ramenait le plus souvent ses prises dans le port de Saint-Jean-de-Luz, plus facile d’accès à l’époque que celui de Bayonne, ensablé par l’Adour. Terreur des espagnols, des anglais et des hollandais, il captura à lui seul plus de cent navires. Même Louis XIV avait eu vent de ses prouesses. En effet, en 1691, une lettre du Duc de Grammont, adressée au roi, vantait les exploits de Coursic. Elle stipulait que « Sa Majesté pourrait aller de Saint-Jean-de-Luz à Ciboure sans se mouiller les pieds en empruntant les ponts des bateaux pris à l’ennemi. ».

 

Mais au fait, connaissez-vous vraiment la différence entre un corsaire et un pirate ?

 

Muni d’une lettre de marque du roi limitée dans le temps, le corsaire était habilité à s’emparer des bateaux ennemis. Le butin était partagé entre le roi, l’amirauté, l’armateur et le reste était réservé à l’équipage. En cas de capture, il était considéré comme prisonnier de guerre.

 

Le pirate, quant à lui, écumait les mers pour son propre compte et risquait la pendaison.

 

PB010070.JPG

Clocher de la Paroisse

 St PIERRE DE l’OCEAN

 

PB010069.JPG

 

PB010057.JPG

 

ASCAIN

Corsaires, pirates basques, ils buvaient du cidre.

Nous allons faire de même  l'après midi et en soirée à la cidrerie TXOPINONDO, d’ ASCAIN, chai de production artisanale et restauration et même y diner sur place.

 

C’est DOMINIQUE  le patron qui nous accueille, conteur et remarquable joueur de gaïta  des Asturies (cornemuse basque)

 

Après un documentaire qui nous apprend que c’est les basques qui ont inventés le cidre. Selon lui connaitre la culture du sargano (vin de pomme) c’est entrer au cœur de son pays basque ( les normands du groupe n’avaient pas l’air d’être de cet avis)

 

 Essais pour l'ensemble du groupe  du TXOTX, geste rituel de la gastronomie basque, pratiqué dans ce chai.

 

REPAS Côte de bœuf pour tous et cidre à volonté .TCHOCHHHHH …..

20140729_201847.jpg

PB010077.JPG

20140729_213902.jpg

 

 

images.jpg

LEGAZPI

 

La journée de mercredi 30 juillet au Pays basque ESPAGNOL est le point d’orgue de cette semaine «  Traditions du Pays Basque » avec le matin à LEGAZPI dans la vallée du fer, ville qui fut la capitale pendant des siècles  du fer, car des gisements d’une grande qualité sont sur place.

 

Apprendre le passé par d’anciens outils et un musée riche d’éléments qui expliquent la complexité de la transformation du fer  au 14ème siècle

PB010082.JPG

 

  La Visite est complétée par une démonstration réelle

 

IMG.jpg

 

PB010087.JPG

PB010085.JPG

 

Métier à l’époque terrible, les ouvriers ne vivaient pas vieux.

 

Ils portaient une grande robe de lin pour se protéger du feu et un chapeau en feutrine pour la protection des yeux ???

 

La photographie du forgeron devant la chapelle nous promet, un miracle si nous entrons à l’intérieur.

 

Il a eu lieu, nous sommes redescendus dans la forge où nous attendait un txakoli (petit vin blanc) accompagné de saucisses passées au feu de la première photo.

 

Merci à ces bénévoles de nous avoir fait vivre l’histoire, comme jamais racontée.

 

 

ONATI

 

A midi repas chez les franciscains du sanctuaire de l’Aubépine

 

 

 

PB010096.JPG

 

 

IMG (2).jpg

 

 

PB010094.JPG

 

 

 

SANCTUAIRE de d’ARANTZAZU (Sanctuaire de l’Aubépine) à ONATI

 

Un laboratoire des arts impressionnant par son modernisme.

 

PB020097.JPG

 

 

PB010092.JPG

 

 

20140730_162555.jpg

 

 

JACQUES, notre guide nous dit «  Cela plait ou ne plait pas, mais ne laisse pas indifférent »

 

20140730_162504.jpg

 

 

La présentation de ce sanctuaire est une surprise.

  • Il donne des explications sur les 14 apôtres sur la façade.

  • Sur le site qui fait depuis des siècles preuve d’une grande ferveur religieuse

  • Sur la Vierge  qui apparait sur un buisson d’aubépine à un berger qui s’exclame « zu arantzan ? (vous sur l’aubépine ?) d’où le nom  attribué aujourd’hui  à la statue qui préside l’abside de l’église.

  • L’explication de ce CHRIST, dont on voit le visage comme si il l’avait dans le dos

  • Ce sanctuaire qui est la proie des flammes  à plusieurs reprises

Après le diner au fronton d’ASCAIN : Démonstration de diverses spécialités de la pelote Basque

 

 

images.jpg

 

 ASCAIN

 

 Ce matin, Jean Michel  le Directeur du centre, nous fait visiter son village natal.

 

Nous commençons par une devinette :

 

Que nous montre-t-il sur cette photo ?

 

20140731_093732.jpg

 

 

 

 

 

picnic2010 045.jpg

 

 

 

 

 

20140731_095853.jpg

 

ASCAIN, charmant village  au pied  de la RHUNE ( 905m).

Son pont de pierre romain emporté par une crue de la Nivelle et entièrement reconstruit à l’identique avec les fonds des habitants du village.

Nous traversons un quartier verdoyant qui appartenait à sa famille.

 

 

1280px-Jatxou_Steles14.jpg

 

Cimetière :

Stèles discoïdales  monuments funéraires particulièrement abondantes dans le cimetière d’ASCAIN que l'on peut trouver aussi dans le Maghreb, en Syrie, Suède, Italie, Espagne, Turquie, Russie]

 

Au Pays basque, elle s'appelle hilarri, de hil « mort » et arri « pierre ».

 

Le saviez-vous  ? ..........

 

20140731_105412.jpg

 

 La tombe de Jacques CHABAN-DELMAS Compagnon de la Libération au cimetière d’ASCAIN parmi les hilarris. Il était ami avec madame Paulette LANDAR  survivante d' ORADOUR sur GLANE qui tenait un hôtel à ASCAIN.

Eglise, maisons de tradition labourdine

Au centre du village, le fronton et le trinquet rappellent qu’ASCAIN a vu grandir de nombreux champions de pelote.

 

Pierre LOTI et plus étonnant CHURCHILL ont laissé des traces à ASCAIN.

A partir d’ASCAIN, de nombreuses balades sont possibles : à pied, à cheval et en voiture sans oublier le VTT.

 

 

 

 

 

Après midi la cité de FONTARRABIE Espagne

 Fontarrabie

 

20140731_152503.jpg

 

Fontarrabie est une commune du Guipuscoa dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne située à la frontière française sur la rive gauche de l'estuaire de la Bidassoa, en face d'Hendaye, avec Irun.

 

Le centre historique de Fontarrabie est tout simplement splendide

 

 Il est déclaré Conjunto Monumental (monument historique). Il correspond au périmètre de l'enceinte fortifiée historique de la ville. Aujourd'hui, il subsiste encore une partie importante des murailles et des remparts, comme les deux portes d'accès à la place forte. À l'intérieur de la vieille ville, les rues pavées forment un plan rectangulaire dans lequel se trouvent de beaux édifices avec balcons en fer forgé. Sur les hauteurs de la vieille ville, se trouve le château de Charles QUINT devenu l’hôtel Parador de Hondarribia sur  la Plaza de Armas et de l'église Santa Maria de la Asunción.

 

Notre guide JACQUES nous parle de cette ville comme si il y était né, avec des anecdotes historiques d’une grande clarté.

 

Sur beaucoup de maisons il nous montre de splendides armoiries100px-Escusón.gif

 

 Chaque famille ayant vécu plus de cent ans à FONTARRABIE a le droit d'avoir des armoiries. Nous explique pourquoi les toits se rejoignent presque au milieu des rues (l’Impôt est prélevé à partir des surfaces au sol) photo ci-dessous.

 

20140731_150616.jpg

 

20140731_150503.jpg

 

20140731_150023.jpg

Sur le retour à ASCAIN, balade dans un vignoble et  visite d’une bodega ( plutôt une cave d’avant garde) où nous dégusterons un txakoli, un vin blanc jeune et fruité servi avec des piments jaunes enrobés d’anchois baignant dans de l’huile d’olives. Le txakoli doit être bien aéré pour qu’il libére tous ses parfums  Les vignes que nous avons visitées étaient cultivées en treilles.

 

De FONTARRABIE à ASCAIN nous passons devant l’Ile aux faisans, sur la BIDASSOA devant le Monument qui commémore la signature du traité des Pyrénées

 

 

 

 L'Ile aux Faisans, petite île mais grande Histoire

 

 

20140731_175852.jpg

 

 

monument-sur-l-ile-aux-faisans-qui-commemore-la-signature-du-traite-des-pyrenees.jpg

 

Entre France et Espagne, sur la Bidassoa, il est une île minuscule de 3000 m2, l’Île aux Faisans. 
C’est dans une barque au milieu de la Bidassoa que se fit en 1526, l’échange de François 1er, prisonnier de Charles Quint contre ses deux fils. 
En 1615, les ambassadeurs Français et Espagnols y firent l’échange des deux fiancés royaux, Elizabeth, fille du Roi de France Henri IV destinée à Philippe IV d’Espagne et la sœur de ce dernier, Anne d’Autriche, infante d’Espagne promise à Louis XIII de France, frère d’Elizabeth et fils d’Henri IV. 
C’est sur cette ile aussi, qu’en 1659, lors d’une conférence qui dura trois mois que fut négocié par le Cardinal Mazarin et Don Luis Menendez de Haro y Sotomayor, le mariage de Louis XIV avec la fille du Roi d’Espagne, Philippe IV et signé le traité de paix des Pyrénées. 
Les 5 et 6 juin 1660, Louis XIV et Philippe IV s’y rencontrèrent et confirmèrent le traité et la conclusion du mariage.
En 1861, un monument commémoratif de cette conférence y fut érigé. 
Depuis la signature du traité des Pyrénées, l’îlot est un condominium, placé sous l’autorité de la France et de l’Espagne, autorité changeant tous les 6 mois. 
Aujourd’hui, l’Île aux Faisans ne se visite plus mais elle peut être observée depuis la rive des Joncaux, sur le Chemin de la Baie. 

 

 

 

 C’est le dernier commentaire de notre guide qui nous quitte ce soir, humour, espièglerie, connaissance, avec lui l’histoire du pays basque est venue à notre rencontre.

 

Après le diner soirée chansons.

 

images.jpg

 

 

Dernière journée  de découverte du pays basque

 

SAINT JEAN DE LUZ

 

Pour parcourir avec PATRICK les grandes dates de l'histoire luzienne : l'histoire de la pêche…

  • le développement des bains de mer...
  • son port …
  • sa baie…
  • son marché…  

beaucoup de monde en ce jour de marché particulièrement aux halles.

 

 

IMG (2).jpg

 

 

20140801_102106.jpg

 

20140801_102141.jpg

 

  • son église…
  • le mariage de Louis XIV…

 

 Eglise du XIIe siècle dont il reste peu de chose du bâtiment primitif, les espagnols l’ayant incendié à plusieurs reprises.

 

Louis XIV et Marie-Thérèse infante d’Espagne s’y sont mariés le 9 juin  1660.

 

Le retable  en photo ci-dessous témoigne de l’argent qui a été dépensé pour ce mariage arrangé, clause du traité des Pyrénées (voir plus haut Ile aux faisans) qui met fin à la guerre de 30 ans , longue et meurtrière entre les deux royaumes.

 

Une sombre histoire de porte clôture notre visite (La porte par laquelle les époux sont passés n’existe plus, elle a été murée en 1669).

 

PB030101.JPG

 

Après midi consacré aux achats en Espagne, puis à la baignade à Socoa. 

 

Après un  bon repas de fin de séjour  avec la surprise d'une  omelette norvégienne flambée sur place,  un film en soirée.

 

Merci à l’équipe d’animation… Ne changez rien !

20140729_180705.jpg

20140730_134326.jpg

20140728_120840.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

images.jpg

 

MERCI DE VOTRE VISITE

 

 

08:00 Publié dans Loisirs, Voyage | Lien permanent | Commentaires (6)

09/06/2014

RAYONNEMENT & IMAGE de la MARINE de demain : La Préparation Militaire Marine

 

 

Cérémonies du D-Day :

les plages du Débarquement sous haute surveillance

les 5, 6 et 7 juin

Une vingtaine de cérémonies officielles sont organisées en Basse-Normandie, principalement dans le Calvados et la Manche.

____________________________________

 

Ce même jour 7 juin 2014 à ANNECY

11h00  Place de l’hôtel de ville à Annecy

 Cérémonie de remise des brevets aux stagiaires

du centre de la Préparation Militaire Marine.

 

« Lieutenant de Vaisseau LAURENT »

 Il n'y avait qu'une vague  à passer pour associer le nom du centre de la PMM d'ANNECY au 70éme anniversaire du débarquement de marins Français sur la plage de OUISTREAM ( Commando KIEFFER )

-------------------------------

 

A l'invitation des

 Capitaine de Frégate Gildas COURAU,

Délégué auprès du Préfet Maritime pour le rayonnement

images (2).jpg et l’image de la marine en Méditerranée – Cecmed Drim-M

 

 Capitaine de Corvette® Pierre LAURENT

Assistant départemental Cecmed/Drim-M

             pour la Haute-Savoie

 

Enseigne de Vaisseau® Claire CROUSIER

71077_160711787699_7212566_n.jpg Chef du centre de Préparation Militaire Marine d'Annecy

-----------

" La Préparation Militaire Marine, rayonnement et image de la Marine de demain"

à la condition qu'elle ait en mémoire les souffrances, les sacrifices, subis et consentis, des officiers, officiers-mariniers, quartiers-maitres et marins,  des équipages de la flotte , des commandos marine, des fusiliers-marins, en mer comme à terre, dans les conflits de la FRANCE du 20ème siècle. 

1ère guerre mondiale

2ème guerre mondiale

Guerre d'Indochine

Guerre d'Algérie

-----------------------------------------------------

Le saviez-vous ?

Nombreux sont ces héros....Parmi eux...un savoyard...

 

th.jpg

th.jpg

Le LV Antoine, Jean, Emile LAURENT est né le 16 février 1910 à Chambéry (Savoie). Entré à l'école navale en 1930 et breveté pilote de l'armée de l'air n° 25131 le 14 mai 1937, puis pilote d'hydravion le 1er octobre 1937 à Hourtin (Gironde), Antoine LAURENT est affecté successivement aux escadrilles E4, 2S1, AC1 et 4T. Il est démobilisé en décembre 1940 et devient pilote de la compagnie Air France à partir de Janvier 1941.
Le 16 juin 1941, il pose son Caudron Simoun d'Air France à Gibraltar et s'engage dans les Forces Navales Française Libres.
En octobre 1941, il est affecté au No. 615 Squadron de la RAF, basé à Manston, sur Hawker Hurricane II puis en novembre il passe au No. 138 Squadron, sur Westland Lysander. Cette unité est chargée de déposer et de récupérer les agents de renseignements alliés dans les territoires occupés.
Le 28 novembre 1941, pilotant le Lysander T1771 lors d'un vol d'entrainement, il percute par temps de brouillard très épais, la colline de Hungry Hill à Farnham dans le Surrey. Les deux autres aviateurs présents dans l'avion, les LAC Harkness et AC1 Roberts, britanniques, sont également tués.
Chevalier de la Légion d'honneur, cité à l'ordre de l'armée de l'air les 8 septembre et 8 octobre 1941. "Mort pour la France" en service aérien commandé, inhumé à Brookwood puis restitué à Yenne (Savoie).

---------------------------------------

J'espère que ces nouveaux stagiaires auront eu au cours de leur formation l'Histoire de leurs anciens.

 

---------------------------------

Remise des brevets aux stagiaires

 

 

P9090001.JPG 

 

P9090004.JPG

P9090006.JPG

 

P9090007.JPG

 

 

 

P9090008.JPG

 

 

 

 

P9090010.JPG

 

 

P9090014.JPG

 

 

20140607_112508.jpg

 

 

20140607_112009.jpg

20140607_112013.jpg

 

 

Claire CROUSIER (EV1) Chef de centre PMM d'ANNECY après avoir mis son équipage de stagiaires en place accueille les nombreux officiels civils et militaires, les porte-drapeaux des anciens combattants, les familles,  sur le parvis de l'hôtel de ville d'ANNECY, accompagnée dans sa mission par  Pierre LAURENT (CC) Assistant départemental Cecmed/Drim-M

 

Remise de diplômes  à l'ensemble de récipiendaires dont celui au major de promotion, par Jean-Yves LEGOUAS, Capitaine de frégate, Président de l'ACORAM Haute-Savoie, accompagné d' Eric de GUILLEBON, Lieutenant-colonel Délégué Militaire Départemental.

Puis les insignes de la PMM, par les parrains de ces jeunes, promus à découvrir un jour le rayon vert.

Après l'honneur rendu aux stagiaires et aux porte-drapeaux, par les officiels, rendez-vous dans le salon d'honneur de la ville d'ANNECY pour le verre de l'amitié.

         

 

 

20140607_113719.jpg

 

 

 

20140607_114442.jpg

 

20140607_113631.jpg

 

20140607_114105.jpg

Après la cérémonie de remise de diplômes de la PMM d' ANNECY, sur le parvis de la mairie.....
Dans le salon d' Honneur de l' hôtel de ville d'ANNECY

 

  • Allocution de Madame la représentante de Jean Luc RIGAUT, maire d'ANNECY,
  • de Claire CROUSIER commandant la PMM, 
  • du capitaine de corvette® Pierre LAURENT,
    assistant départemental Cecmed/Drim-M pour la Haute-Savoie.

    Il transmet le message aux nouvelles et nouveaux diplômés,

 

 HONNEUR- PATRIE  VALEUR et DISCIPLINE,

du Capitaine de Vaisseau Xavier TOURNEUX "pacha" du FORBIN, parrain de la PMM d ANNECY, commandée par

l' Enseigne de Vaisseau de 1ère classe, Claire CROUSIER

Bon vent porteur, en direction de la Marine Nationale, à cette nouvelle promotion 

 

 

 

P9090011.JPG

 

En fin de cérémonie Claire CROUSIER rend hommage à Philippe BOURDON,  maître principal qui quitte son poste à la PMM d 'ANNECY

 

Honneur lui a été rendu avec la remise de la médaille de chevalier dans l'Ordre du Mérite                                   National

 

 

 

----------------------------------------

 

Présences militaires remarquées entre autres, à cette cérémonie

 

Le lieutenant-colonel  Eric de GUILLEBON

Délégué Militaire Départemental

 

Le capitaine de Frégate Jean Yves LEGOUAS

président de l'ACORAM Haute-Savoie

 

-------------------------------------------

 

Le saviez-vous

 

 

P9090002.JPG

 

Jean Yves LEGOUAS 

est le dernier commandant en second du paquebot "FRANCE"

 

 

---------------------------------

 Merci de votre visite

 

 

 

 

 

 

 

 

14:50 Publié dans EVENEMENTS | Lien permanent | Commentaires (0)

08/06/2014

L’ÉMOTION porte d'entrée, par la MÉMOIRE à l' HISTOIRE

 

 

 

L'équipage du La Fayette

commémore le Débarquement

à New York .

  

10308881_742246959131838_6562906038016393166_n.jpg

10440270_742246915798509_6418814155563179477_n.jpg

 

10169241_742247025798498_3263303195028874138_n.jpg

 

 

Pluie de roses sur la statue de la Liberté pour commémorer le Débarquement et l'amitié franco-américaine.

Présence symbolique de la frégate La Fayette et de son équipage.

 

Anecdote du 6 juin...1944

C’est le Jour J. 


 2 croiseurs  français le  Georges Leygues et  le Montcalm commandés par le contre-amiral Robert Jaujard bombardent les positions allemandes de la plage d’Omaha. 

Ils ont eu l'honneur et l'autorisation d’être les 2 bâtiments le plus prés de la terre française pour attaquer  OMAHA BEACH

 

 

 


La cloche du croiseur Montcalm est conservé à bord de la frégate Montcalm.

1940-1945 :  

le Georges Leygues  et Le Montcalm dans  la tourmente

 

 

 

 

Le Montcalm participe  à des opérations de protection de convois en Atlantique, en liaison avec les forces de la Home Fleet (du 22 au 28 octobre 1939) puis à une recherche des cuirassés allemands Scharnbost et Gneisenau, qui viennent d'attaquer la Northern Patrol (entre les Féroé et l'Irlande) et de couler le croiseur auxiliaire britannique Rawalpindi. A la suite de cette sortie, le bâtiment va séjourner pendant quelques temps à Cherbourg pour un grand carénage.

Il sort de carénage en avril 1940 et part aussitôt en Norvège pour relever l'Emile Bertin touché par une bombe le 15 avril devant le Namsen Fjord. Il prend la marque du contre-amiral Derrien, commandant les Forces Navales Françaises de Scandinavie et sous les ordres de l'amiral John Cunningham participe aux opérations d'évacuation de Namsos qui seront l'occasion de multiples engagements contre la Luftwaffe.

Rappelé à la force de Raid, le Montcalm part pour la Méditerranée et est basé sur Alger à partir du 19 mai 1940. Appareillé d'Alger le 3 juillet, à l'occasion des évènements de Mers el-Kébir, il arrive à Toulon le 4 juillet.

Fin août 1940, la 4ème D.C. est désignée pour se rendre dans le golfe de Guinée sous les ordres de l'amiral Bourragué. Cette mission est marquée par un certain nombre d'incidents et par la participation du Montcalm et du Georges Leygues à la défense de Dakar au cours des combats des 23, 24 et 25 septembre 1940.

Entre 1941 et 1942, le Montcalm reste basé avec les deux autres bâtiments de la 4ème division de croiseurs sur Dakar. En 1941 il effectue dans ce port un grand carénage et en 1942, il effectue de nombreuses patrouilles en Atlantique au sein de la Force "Y".

Le 30 janvier 1943 il appareille pour les Etats-Unis pour y subir un carénage et des travaux de modernisation, ainsi que des réparations. Ce carénage s'effectue à Philadelphie, il ne sortira qu'en août 1943.

 

images (4).jpg

 

Le Montcalm redescend en Méditerranée pour le débarquement de Provence (opération Anvil) puis la prise de Toulon (opération dragoon) et fournit son appui aux opérations de la 7ème Armée américaine dans le secteur de Sospel - Monte-Carlo au début du mois de septembre 1944, puis dans la région Vintimille - Bordighera - San Remo (novembre1944 à mars 1945).Il revient alors en Afrique, puis en Méditerranée où il participe aux opérations de Corse (septembre 1943). Il est ensuite affecté, de novembre 1943 à mars 1944 aux patrouilles en Atlantique central, effectuées à partir de Dakar et de Freetown, puis rejoint l'Angleterre pour prendre sa place dans "l'opération Neptune", (soutien des débarquements alliés en Normandie, du 3 au 16 juin 1944). Le contre-amiral Jaujard, commandant la 4ème division de croiseurs (reconstituée) posera sa marque sur le Montcalm, du 22 juillet au 4 novembre 1944.

 

Anecdote du 5 juin 1944 sur le MONTCALM:

 Le Commandant  au porte voix, nous demande le plus grand silence !

« Le débarquement de Normandie est très proche, l'aviation a commencé le pilonnage des côtes et notre tour est proche.
Nous ne savons pas ce qui nous attend! Mais la joie et l'espérance jaillissent dans nos cœurs. 
Ce jour si attendu de la part de la Marine Française; quatre années sans revoir notre famille et notre pays, ça compte! »

 

Nous répondons au Commandant par un "Vive La France"!

 

En avril 1945, il exécute une mission de liaison en Afrique du Nord, puis reprend place à la Flank Force pour une derniére opération de bombardement dans le Golfe de Gênes (24 avril 1945), à la suite de laquelle ses pièces sont arrivées à la limite d'usure. Après une rapide mission à Beyrouth au début du mois de mai 1945, il entre en grand carénage aux Chantiers de La Seyne le 22 mai 1945.

 

-----------------------------------

 

 Le Georges Leygues participe au débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie, en appui feu des troupes américaines d'Omaha Beach le 6 juin 1944, en canonnant la batterie de Longues-sur-Mer, puis au débarquement du 15 août 1944, en Provence.

 

280px-Georges-Leygues-1.jpg

 

Anecdote

Selon une tradition de la « Royale, » la flamme de guerre, battante en tête de mât, était allongée d'un mètre par mois passé en campagne hors de France, celle du Georges Leygues mesurait 60 mètres lors de son entrée dans le port de Toulon libéré, le 13 septembre 1944. Il fut d'ailleurs en tant que navire amiral, le premier bâtiment français à entrer dans le port militaire du Levant, portant la marque du vice amiral Lemonnier, chef d'État-Major général de la Marine, qui avait été son commandant à la bataille de Dakar, en septembre 1940

-------------------------------------------------


Les 177 commandos du capitaine de corvette Kieffer sont les premiers à débarquer à Sword Beach, sous un feu intense. 

 

kieffer5petit.jpg

 Anecdote du 6 juin 1944

 

Les barges de la 1st Spécial Service Brigade se dirigent maintenant vers leur objectif. Soudain, les landing crafts transportant les commandos Anglais ralentissent. Les pilotes des deux embarcations Françaises ont compris.. Les britanniques les font passer en tête de convoi , le commando Kieffer débarquera  en premier sur son sol natal. Cette attention va droit au coeur des troopers, malgré l'angoisse qui les étreint. Les bateaux viennent de heurter le sable, c'est l'assaut...

Le commandant Kieffer se souvient

"...A ce moment précis, la terre et la mer semblaient soulevées par un grondement de tonnerre : bombes de mortier, sifflements d'obus, jappements agaçants de mitrailleuses, tout semblait concentré sur nous.

En un éclair, les passerelles étaient jetées à terre.Coiffé du béret vert, un premier groupe se rue sur la plage, mais quelques secondes avant la ruée du second groupe, un obus de 75 mm emportait les passerelles de la barge dans un déchirement de bois et de métal."

P7160003.JPG



La libération de la France était en marche en marche...

 

Merci de votre visite

 

 

 

 

 

 

 

 

10:14 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (0)

22/05/2014

Faites ce que je vous dis. Ne faites pas ce que je fais… La pire façon de gouverner !

Bienvenue sur le blog de

 MÉMOIRE&HISTOIRE Haute-Savoie

A GAJE.jpg

« Avec l’inégalité d’éducation, je vous défie d’avoir jamais l’égalité des droits, non l’égalité théorique, mais l’égalité réelle »

Jules FERRY à PARIS le 10 avril 1870

 

 « L’immobilité sociale n’est plus une fatalité »

Jacques BOUTTES,  polytechnicien, ingénieur général de l’armement.

 

«  Nous ne sommes pas tous égaux face à la mobilité sociale »

Nina SCHMIDT, responsable du Projet Jeunes à l’Observatoire des inégalités

 

Je travaille depuis l'année 2003 sur le département de la Haute-Savoie, à passer la mémoire de : 

  • "La Guerre d'Algérie"

1.jpg

 depuis 2008

  • "La Grande Guerre"

 

IMG (13).jpg

auprès des scolaires.

 

    J' ajoute en 2014 à l'occasion de la Mission du Centenaire

  •   "Le plan d’égalité des chances".

---------------------

 

 Message  à mes amis anciens combattants AFN  FNACA  et autres en 

Haute-Savoie.

Nous devons :

 

« mettre en synergie nos talents individuels au

service du succès collectif ».

 

Vous lirez je l’espère, un extrait du texte de

Bernard  LABAUGE

ci-dessous,  qui nous dit 

« en dépassant le rôle de porte-drapeau aux commémorations ».

Je vous souhaite une agréable visite sur mon blog.

Pour toutes informations, je suis à votre disposition. 

------------------------------------------------------------------

Je passe la parole à BERNARD .......

  

Faites ce que je vous dis.

Ne faites pas ce que je fais…

La pire façon de gouverner !

 

Cette forme de "gouvernance" vous rappelle de sombres pages d'histoire, celles de la tragédie algérienne. Vous savez que cette malédiction ne s'est pas éteinte en 1962 et qu'elle est toujours à l'œuvre, ici et dans le monde. Aveuglement, erreurs, lâcheté devant les réformes indispensables, expliquent colère, révolte, terrorisme, conflits, guerres civiles…

Vous ne pouvez pas rester passif devant ces menaces et ces risques. À l'aide des leçons de l'histoire, vous voulez lutter contre l'ignorance et l'indifférence des jeunes générations, stimuler leur esprit de résistance, exciter leur curiosité, développer leur lucidité, afin de forger la "résilience" de notre corps social.

 

La Commission Mémoire-Histoire, Guerre d'Algérie, Jeunesse-Enseignement ( GAJE) de la FNACA a travaillé dans ce sens, depuis sa création. Relayer et amplifier cette mission, telle est l'ambition des anciens d'AFN, au cours des vingt prochaines années. Avant de passer le relais à la quatrième génération du feu, celle des anciens combattants Opex.......

 

 ......Les réservistes citoyens. Ils appartiennent au ministère de la Défense en tant que bénévoles du service public. Ils reçoivent un grade (honorifique). Leur demande d'agrément, pour trois ans renouvelables, sans limite d'âge, transmise par leur DMD, est approuvée par l'OGZD (Officier général de la zone de Défense), en fonction de leur motivation, de leurs compétences et de la qualité de leur réseau relationnel. Ils sont chargés dans leur secteur géographique, professionnel ou social, de promouvoir l'Esprit de Défense, le lien Nation-Armées et de renforcer les "relations publiques" des armées.

Les R L J C (Réservistes locaux à la Jeunesse et Citoyenneté).

Ce sont des acteurs spécifiques de la Réserve citoyenne. Ils dépendent d'un Délégué Ministériel à la Jeunesse et à l'Égalité des Chances (DMJEC), nommé par le ministre de la Défense et installé dans les locaux de la Commission Armées-Jeunesse, à l'École militaire à Paris. Les R L J C, animés par un coordonnateur national et un coordonnateur régional, sont chargés de promouvoir le PEC-MINDEF (Plan Égalité des Chances du ministère de la Défense). Le PEC-MINDEF s'adresse à la jeunesse défavorisée des zones urbaines sensibles et à celle des zones rurales, fragilisée par son isolement.

D'abord, agir au niveau communal

Le plus simple est de prendre rendez-vous avec le correspondant-défense ou le maire de votre commune. Proposez-lui de l'aider à jouer son rôle dans le parcours citoyen et le travail de mémoire, auprès des jeunes et des établissements d'enseignement de votre commune. Vous dépasserez le rôle, classique mais limité, dévolu aux anciens combattants comme porte-drapeau aux commémorations.

Vous constaterez que le réseau des correspondants-défense fonctionne de façon très inégale. Dans les grandes villes, de nombreux dispositifs créés par la  municipalité font perdre de vue la spécificité de l'esprit de Défense. Dans les petites communes, il a été souvent impossible de trouver un volontaire pour être correspondant-défense. Le maire a gardé la fonction pour lui. Autrement dit, il s'en occupe mal, sinon pas du tout.

Ensuite, agir au niveau intercommunal, voire départemental

Proposez vos services à un responsable de la Communauté de communes, au Conseil général, aux organismes dépendant de la Préfecture, voire avec le PDEC (Préfet à l'Égalité des Chances), s'il existe. Visez ceux qui ont la charge de mobiliser les compétences pour réussir l'insertion de la jeunesse

Monter en puissance dans une région

Pour dépasser le territoire de votre commune, demandez à votre DMD de vous aider à réaliser des actions en direction de la jeunesse : conférences, sorties, visites de musées, présentations dans les établissements d'enseignement.

Le DMD peut vous indiquer les correspondant-défense qui sont actifs et vous accorder des facilités, comme la mise à disposition de moyens des forces armées de la zone de Défense ou celle de réservistes opérationnels et citoyens.

Devenez Réserviste citoyen

Pour disposer d'une légitimité certaine et d'une autorité accrue, vous pourrez demander au DMD de vous aider à constituer le dossier de votre demande d'agrément dans la Réserve citoyenne - Groupe R L J C.

Une fois agréé, vous serez chargé de promouvoir le Plan Égalité des Chances du ministère de la Défense (PEC-MINDEF), dans votre département.

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, lors de la Journée Nationale du Réserviste 2013 à Paris, recommandait de renforcer, de diffuser et d'activer le Plan Égalité des Chances. Ainsi, les R L J C sont incités à intervenir dans les Collèges et les Lycées d'enseignement général et professionnel, auprès des Communautés de communes, des Missions locales et des associations qui organisent de nombreux Forum des métiers et de l'emploi.

Les offres du PEC-MINDEF

Parmi les offres du Plan Égalité des Chances, il faut faire connaître celles qui sont utile à l'insertion des jeunes dans la vie active.

·         Formation qualifiante, pour trouver des stages de découverte parmi les 5 000 stages proposés chaque année, allant de la troisième à Bac + 5, dans les établissements de la Défense.

·         Lycées de la Défense, ouverts aux boursiers méritants des classes de troisième des collèges pour réussir un parcours d'excellence.

·         Classes de Défense et de Sécurité globales, pour faire mieux connaitre l'institution militaire et le fonctionnement des unités des trois armes.

·         Périodes militaires, pour préparer une insertion future dans les armées.

·         Établissements de l'Épide. Les 18 établissements de France sont destinés à offrir des stages de remise à niveau à des jeunes volontaires qui ont "décroché" et qui sont en voie de marginalisation. L'Épide qui s'inspire du SMA (Service militaire adapté), à l'œuvre dans les DOM-TOM, se compare à ce que les anciens d'AFN ont pu connaître en Algérie avec les SAS (Sections Administratives Spécialisées).

·         Partenariats. Cette offre vous ouvre toutes sortes de possibilité, comme par exemple des interventions dans les établissements d'enseignement du secondaire afin d'aider les professeurs d'histoire à traiter la difficile question de la guerre d'Algérie, page d'histoire qui figure désormais dans les programmes.

Enfin, au niveau national

A Paris, vous pouvez enfin vous rapprocher de l'École Militaire où se trouvent la Commission Armées-jeunesse et l'Institut des Hautes Étude de Défense Nationale (IHEDN). Vous pourrez suivre des séminaires et colloques et recueillir des éléments d'information pertinents sur les questions de Sécurité et de Défense.

Conclusion

En tant que membre du monde combattant, pour encore de longues années encore, vous avez les moyens de perfectionner vos compétences et de concrétiser vos ambitions au profit des jeunes générations.

Vous saurez ainsi mettre en œuvre des actions efficaces au nom d'un idéal généreux et vous pourrez conduire la jeunesse, futurs électeurs, à mettre en place les gouvernants que la France mérite.

Pour en savoir plus

Consultez le site du ministère de la Défense sur les Correspondants-défense, le Plan Égalité des Chances, La Réserve… et le site de l'Institut des Hautes Étude de Défense Nationale (IHEDN).

Consultez le site de la DMJEC. Vous y trouverez la reproduction en pdf d'une plaquette de 70 pages avec comme titre : L'Égalité des chances au service de la jeunesse.

Consultez le site

 www.­le-­fugace-­et-­le-­fulgurant.­fr

 

ou vous trouverez des exposés complets sur la plupart des points abordés ci-dessus.

 

Cette ambition se compare à celle qui animait ceux qui, en Algérie, appartenaient aux Sections Administratives Spécialisées (SAS).

Ils ont su mettre en œuvre des actions efficaces au nom d'un idéal généreux.

Inspirons-nous de cet exemple. 

 

 

IMG (19).jpg

 

 

 

LABAUGE Bernard.jpg

 

Bernard LABAUGE - Adhérent FNACA

Lieutenant-colonel de Réserve citoyenne

Réserviste local à la jeunesse et citoyenneté (R L J C) de l'Île de France

 ---------------------------------------------

 

LogoCentenaire.jpg

 

Merci de votre visite 

DEFINITF RENEFER.jpg

29/04/2014

DOSSIER PEDAGOGIQUE LA GRANDE GUERRE

Mise en page en fichier PDF, pour  projection  numérique dans le cadre de l’exposition

 «  La Grande Guerre »

Haut du formulaire

 

1ergm_accueil.jpg

 

« Au cours du premier conflit mondial, d’août 1914 à novembre 1918, 8 millions de soldats français ont combattu. La guerre a constitué pour eux un véritable traumatisme, une perte de repères. La confrontation à la violence, à la mort et à la souffrance était quotidienne même si les temps de combat alternaient avec des périodes de repos voire d’ennui. La vie collective et l’éloignement des proches ont favorisé la solidarité mais ont réduit les moments d’intimité. Toutefois, les combattants qu’ils aient acceptés ou subis la continuation de la guerre pendant plus de quatre ans ont « tenu ». Cette ténacité qui peut sembler admirable ou inconcevable reste un sujet de débat entre historiens.

Conçu dans la foulée du programme de numérisation de documents originaux datant de la Première Guerre mondiale mené par la

Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC),

 Ce dossier pédagogique s’adresse avant tout  aux enseignants du secondaire et à leurs élèves.
Il aborde la vie quotidienne des soldats français sur le front de l’ouest à partir d’une sélection de peintures et de dessins réalisés par des artistes mobilisés, complétés d’autres sources d’information, journaux de tranchées, lettres et carnets de soldats, fonds d’archives.  L’ensemble de ces documents est conservé à la BDIC-MHC, qui possède sur ce sujet des collections d’une richesse et d’une variété exceptionnelles »

 

 

 

 Vous allez découvrir le 1er chapitre de ce dossier  pédagogique  intitulé

  1 - COMBATTRE

4 autres chapitres suivent 2 3 4 5

Si vous avez  l’envie d’ approfondir cette recherche cliquez sur :

                  H

 Dossier pédagogique : La Première Guerre Mondiale

www.bdic.fr/accueil-249

                                      Ctrl + clic gauche

DEFINITF RENEFER.jpg

  

 

 

 


 1 - Combattre

·           Lors de la mobilisation en août 1914, les soldats croient en une guerre courte. Après l’échec des premières offensives, à l’automne 1914, ils s’enterrent pour se protéger et découvrent la sordide réalité des tranchées. Ils y vivent quatre ans au rythme des bombardements, des assauts et des relèves. Ils découvrent une nouvelle forme de guerre, guerre d’usure, guerre industrielle dans laquelle les progrès de l’armement sont décisifs.

·     

   

Equipement et armement du poilu

 

Rouge garance

Au début de la guerre, le poilu est habillé d’un uniforme voyant avec le pantalon rouge garance et un simple képi qui ne lui protège pas la tête. Il est armé d’un fusil Lebel équipé d’une baïonnette.

 

unif_rouggarance.jpg

Fort de Bois Bourrus, 1914.
Etienne-Auguste Krier.



Bleu horizon

Dès 1915, il porte un nouvel uniforme bleu horizon. Au combat, il porte un casque Adrian et un masque à gaz pour se protéger des attaques aux gaz chimiques.

   

unif_bleuhorizon.jpg

 

 

Un factionnaire, s.d.
Etienne-Auguste Krier.

 



Le barda

Le poilu porte un équipement très lourd, son barda qui pèse plus de 35 kilos et dont il doit prendre soin.

   

monteautranche_poitevin.jpg

 

Dalençon monte aux tranchées. 1916.
Maurice Le Poitevin.

 

 

  L’organisation des tranchées

A l’abri

Dès 1914, pour se protéger des tirs et de la vision de l’ennemi, les soldats se réfugient dans des trous d’obus et creusent des abris de fortune qui reliés entre eux forment les tranchées. Au fil des mois, les tranchées sont consolidées. Elles nécessitent un entretien permanent, les travaux de terrassement font partie des corvées des poilus qui manient aussi bien la pelle que le fusil.  

 

11.jpg

 

Soldats creusant des tranchées, 1918. 
Henri Gazan.

 



Les tranchées deviennent l’un des principaux lieux de vie des poilus où le danger est permanent et les conditions d’existence épouvantables. Les soldats y sont exposés aux bombardements, ils souffrent du froid, vivent dans la boue et la saleté.


 

16.jpg

Coin de tranchée, 1916.
Emmanuel Charles  Jodelet.



Les lignes de tranchées

Les tranchées sont composées de plusieurs lignes, distantes de quelques centaines de mètres, reliées par des « boyaux » sinueux . Elles sont creusées à une profondeur d’environ 2 mètres et surmontées d’un parapet élevé avec des sacs de sable. Parfois, des fagots consolident les parois et des rondins de bois recouvrent le sol. 

Une tranchée de première ligne était creusée en zig zag, ou en ligne droite entrecoupée de créneaux pour éviter les tirs en enfilade. Elle a 3 fonctions principales : on y fait feu contre l’ennemi, c’est le tremplin pour les attaques de fantassins, et en cas d’attaque c’est la première ligne de défense pour repousser l’assaut ennemi. On y trouve donc de nombreux postes de tir et de guet, des nids de mitrailleuse et quelques abris souvent très sommaires.

01.jpg

   

 

La première ligne est la plus exposée et les soldats y étaient (théoriquement) régulièrement relevés. Un peu plus en arrière (70 à 100 m derrière la première ligne), une tranchée de seconde ligne sert de repli et d’appui ou de base pour une contre-attaque. On y trouve des abris, parfois profonds et couverts, des postes de guet et de soins sommaires.

 

16.jpg

 

Tranchées couvertes. Hurtebise, 1916. 
Alfred Boisfleury.

 


Encore plus en arrière (de 150 m à parfois 2 km de la première ligne), une troisième ligne (tranchée de réserve) était en théorie plus sûre, servant de chemin de ravitaillement, ou le cas échéant de chemin de retraite. Cette zone était néanmoins souvent exposé à l’artillerie ennemie à longue portée. Fréquemment, il ne s’agissait pas d’une vraie tranchée mais d’une zone de stockage de vivres, matériels et munitions, plus ou moins protégée ou fortifiée, où les soldats pouvaient aussi prendre un peu de repos. Chaque ligne était reliée aux autres par des boyaux également creusés dans le sol, parfois aménagés en chicane pour être mieux défendus.

Le no man’s land sépare les lignes de tranchées ennemies. Il est large d’environ 50 à 200 mètres. Il est renforcé par un matériel spécifique, barbelés ou séchoir, pieux. C’est la zone où se font les attaques, où de très nombreux soldats meurent parfois après une longue agonie.

·      

 

         

 

Sous le feu


Des balles et des obus

Dans les tranchées, les soldats sont en permanence exposés au feu. 
Aux tirs des mitrailleuses.

 

Attaques_tiralleurs_1.jpg

Mitrailleurs, 1917. 
Henry Camus.


Aux bombardements d’artillerie et aux explosions de mines.

 

20.jpg

Explosion de marmites, Champagne, 1916. 
Alfred Boisfleury.


Les obus tirés par les canons pleuvent de jour comme de nuit. 

 

21.jpg

Trous d’obus, plateau de Craonne, 1915. 
Alfred Boisfleury. 


Les soldats ne sont en sécurité qu’à une dizaine de kilomètres derrière les lignes, hors de portée de l’artillerie lourde. 

 

canonb.jpg

Puligny, 10 mars 1918.Etienne-Auguste Krier.

Les assauts

Les attaques programmées et redoutées se déroulent également sous le feu des tirs d’artillerie. Les combats au corps à corps y sont rares.  

 

23.jpg

La vague bleue. Notre attaque du 12 novembre 1914, 
à Bucy. 
Georges-Léon Bruyer.


Dans son ouvrage, Un de la territoriale, Gaston Lavy a raconté et illustré ces assauts meurtriers.

 

25.jpg

 

Un de la territoriale, 1920.
Gaston Lavy.  Tome 3, pages 70 et 78.


Dans son carnet , le soldat Baratta [Hastier] relate l’attaque dont il a été le témoin dans la nuit du 19 au 20 juin 191? dans le secteur de Leintrey en Meurthe et Moselle.

« A 10h 25 des signaux partent du village de Rayon [Reillon] occupé par nous et avec une violence inouïe notre artillerie tire sans interruption. Le sol tremble, c’est à se demander où nous sommes, le ciel se trouve éclairé par les éclatements. Les pièces étant derrière nous, dans 20 minutes pas moins de 2000 obus ont passé au-dessus de nos têtes. Les fusées éclairantes partent de tout côté. De là part l’attaque de l’infanterie qui se passe en face de ma tranchée.

Fusillade nourrie qui se tourne à ma gauche dont l’artillerie suit son mouvement et aide à faire passage qui réussit pleinement.


Le feu de l’infanterie cesse un instant, le ciel est en feu l’artillerie française faisant rage et je suis avec angoisse les éclatements d’obus qui déchirent l’air. Un photo-électric (sic) se trouve juste derrière moi à 300 mètres  et éclaire les coteaux à 3 reprises. Je distingue nettement les plaintes des hommes. Le clairon sonne à la baïonnette et nos troupes s’éloignent de plus en plus de nos tranchées. Les balles sifflent au–dessus de nos têtes. A partir de minuit, la fusillade cesse. »


Fonds Correspondance de soldats (1914-1918) 
F delta  2125/1/01

La relève

L’organisation du système des tranchées fait alterner, pour les soldats, des séjours dans des espaces plus ou moins dangereux. 

Les unités de la première ligne de tranchées sont remplacées au bout de 4 à 7 jours, sauf pendant les grandes offensives. La relève est une opération dangereuse et bruyante car un grand nombre de combattants sont
regroupés. Elles s’effectue par les boyaux, généralement de nuit. Les poilus attendent impatiemment de «  descendre », c’est à dire de quitter le première ligne et appréhendent d’y « monter ».

 

026_rentreetranchee.jpg

Rentrée des tranchées au petit jour. 1915. 
Etienne-Auguste Krier. 


L’évolution de l’armement

Au cours du conflit, l’armement évolue. La guerre devient industrielle et les soldats sont confrontés à l’apparition de nouvelles armes : lance-flammes, grenades, gaz asphyxiants, chars, avions.  

 

027_masqagazb.jpg

 

attaque_masques_a_gazb.jpg

Les masques à gaz. 1914. 
Etienne-Auguste Krier.

Cagoules contre les gaz asphyxiants. 1915.
Jean-Louis Lefort.



 2 - Endurer

 

La souffrance

 Les intempéries et l’absence d’hygiène

 Le froid
 La crasse

  La pluie et la boue  

  La souffrance
 
  La faim la soif 
 
  Le ravitaillement
 
  L' alcoolisme
 

  La mutilation, la mort

                                     L’omniprésence de la mort

 

Pays

Mobilisés

Morts et disparus

Blessés

Puissances alliées

     

France *

7,9 millions

1,4 millions

4,3 millions

Grande-Bretagne *

8,9 millions

900 000

2 millions

Belgique

365 000

39 000

 

 

44 700

 

 

Puissances centrales

     

Allemagne

13,2 millions

2 millions

4,2 millions

autriche-Hongrie

9 millions

1,1 millions

3,6 millions

 

*Empire compris

 3 - Vivre en collectivité

L’impuissance face aux atrocités de la guerre,la confrontation à la violence

 

 La solidarité 

Le maintien des inégalités

L'argot des tranchées

Les journaux de tranchées


4 - Attendre


 Le temps de l’écriture  

 L’artisanat des  tranchées

  S'éloigner du front


Les permissions

 

5 - Désobéir 

·          « Vivre et laisser vivre »

  • Ententes et trêves tacites
  • Les fraternisations
  • La lassitude des soldats
  • Le refus de monter au front 
  •  Les mutineries de 1917 
  • Le reflux des mutineries
  • La  justice militaire
  • Une justice d'exception
  • Des condamnations pour l'exemple
  • Les réhabilitations

 

------------------------------------------------


 Vous venez de découvrir ce dossier pédagogique ......

POUR APPROFONDIR ..........

 

1.Combattre

2.Endurer

3.Vivre en collectivité

4.Attendre

5.Désobéir

 

cliquez sur le lien ci-dessous

H 

Dossier pédagogique : La Première Guerre Mondiale 

www.bdic.fr/accueil-249
Ctrl + clic gauche.


LogoCentenaire.jpg Mission du Centenaire

 

MVGG 74.jpg Mémoire Vivante de la Grande Guerre 1914/2014


A GAJE.jpgGuerre d'Algérie,Jeunesse-Enseignement de Haute-Savoie 

 

 

 Merci de votre visite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08/04/2014

Culture et patrimoine maritime

 

 La Transat AG2R La Mondiale 

Live Skipper

 

 

40366_149590788391640_4092028_n.jpg

 

 

 

Passant virtuellement dans ces eaux du Cap Finistère, je ne peux m’empêcher de vous raconter :

Mai 1955, en direction de LISBONNE sur un aviso colonial

« LE CHAMOIS »

 

images.jpg

pour la  corvette des gants Blancs des « Fistos » de l’Ecole Navale.

5 heures du matin  mer 4 à 5 secteur SUD OUEST mollissant :  

Mayday... mayday... mayday ...

...  _ _ _ ...

 

le radio de veille au quart d'heure de silence, capte en graphie un avis de détresse avec sa position. Il le passe à l’officier de quart qui rapidement le situe à une trentaine de milles de nous.

Prévient immédiatement le Pacha, qui fait faire route dans l’instant qui suit,  prévient PREMAR, mais les transmissions de l'époque se faisaient en graphie car pas de téléphone satellite,  ni  de WEB , il a pas attendu l'ordre de faire route. 

FULL  au chatburn,

le Chef Mécanicien  arrive sur la passerelle, nous demandant si nous étions fous.

Après explications il descend à la machine, pour mettre tout son savoir pour nous faire marcher autour de 15 nœuds.

nous arrivons sur zone 2 heures 30 après.

  Le CHAMOIS ex ANNAMITE  est rentré d'Indochine, fin 1954, après un grand carénage, ses machines ne sont pas toutes jeunes.

Il fait sa première sortie de bâtiment d'application de l' Ecole Navale.

 

Effervescence à bord

 

 

numerisation0014-b-.jpg

 Une moitié de  liberty Ship,  le château et la partie arrière flottait encore.

 Chargé d’avoine  il avait eu une voie d’eau, l’avoine avait gonflée, le bateau s’est cassé en deux, ce qui arrivait assez souvent chez les Liberty SHIP

Une flottille de pécheurs espagnols étaient déjà sur place prête à récupérer l’épave pour se faire deux trois sous. 

 L’équipage grec avait déjà quitté son bord, recueilli par un garde cote de LA COROGNE.

 

Quel scoop pour de futurs officiers de Marine !

 

  Ce liberty ship appartenait à la flotte dAristote Onassis  qui a accru sa fortune  avec ce type de bateau qui naviguait sous le pavillon de complaisance grec.

Nous sommes restés sur zone jusqu'à ce que l’amirauté nous donne l’ordre de faire route vers LISBONNE. Nous ne sommes pas intervenu, les Espagnols avaient pris les choses en mains.

 

Culture et patrimoine maritime

 

J-Ob--sortie-de-flotte-de-reserve--.jpg

 

 

Bonjour, Hello, Je suis un " Vilain Petit Canard «, je suis né en 1942 aux chantiers maritimes de Portland aux USA. 

  C'est juste pour vous dire que le vilain petit Canard, comme le disait le Président Roosevelt, a apporté conjointement avec les sacrifices des marins français la Liberté à ce beau pays qu'on appelle la France.

 Dans l'histoire de la seconde guerre mondiale, tout le monde nous a oubliés, y compris les historiens.

Pourtant nous sommes les incontournables artisans de la Victoire des Alliés et les éléments indispensables du renouveau de la flotte française après guerre.

 

Vous qui lisez ces lignes, ne nous oubliez pas tout à fait,

Nous les "  Bateaux de la Liberté  «.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Ah , j'oubliais , nous sommes encore deux vétérans aux USA .

 

Merci de votre visite

28/03/2014

le Plan d'Egalité des Chances

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0003.jpg

 

Vous aurez compris qu'il nous est très facile lorsque l'on présente

la Guerre d'Algérie

ou la Grande Guerre

comme nous l'avons fait la semaine dernière avec le Comité d'ANNEMASSE dans deux établissements scolaires du second cycle, situés dans une Zone Urbaine Sensible de présenter, avec l'accord des professeurs d'Histoire

 

 

 

 

 

 

P5160018.JPG

 


Le Plan

d'Egalité des Chances



et

d'y travailler dans le cadre de la Réserve Locale à la Jeunesse et la Citoyenneté (R L J C ), avec l'aide du Lieutenant-colonel Eric de GUILLEBON, délégué Militaire de la Haute Savoie (D M D ) qui recherche 2 RLJC, l’un sur ANNEMASSE, l’autre sur CLUSES.


,Et

les Réservistes Locaux à la Jeunesse et à la Citoyenneté (R L J C) obtiennent des résultats. 

 


Un exemple : dans les classes préparatoires aux grandes écoles de nos six lycées militaires se trouvent un certain nombre de jeunes, qui ont les meilleures chances d'intégrer prochainement une grande école de la défense. Ils sont là, bien souvent, parce que, quelques années auparavant, un Réserviste Local a détecté leurs capacités et leur a fait connaitre les filières où ils pourraient exprimer tout leur potentiel.

 

 

 

 

P5170023.JPG

 

 

 

Pour mémoire :  en  Haute Savoie nous avons repéré,  

JEREMY, maintenant à Lycée Militaire d'Aix-en-Provence

 MOHAMED,  aujourd’hui à Marins Pompiers de Marseille

 

Merci de votre visite

 

 Commentaire de Geneviève Quoëx dal Gobbo sur FACEBOOK

Geneviève a écrit : « Merci bien cher Armand de tout ce formidable travail de Mémoire fait auprès de notre jeunesse lycéenne, mais pas seulement cet important lien de connaissance du Passé, pour que nos Jeunes construisent aussi leur vie dans terres d'harmonie et de Paix réelle, il y a également, grâce à toi et tes collègues, tout ce merveilleux travail d'ouverture que je te vois faire auprès de la jeunesse pour démultiplier ou détecter leur potentiel pour Demain et ouvrir une vraie porte d'Avenir professionnel ! merci Armand - Passeur de Mémoire et d'Espérance en demain pour les Jeunes ...tu es un super modèle de Papy apportant à la jeunesse les Fondamentaux qui feront leur regard d'Hommes et de Femmes citoyens réfléchis, impliqués et Passeurs de Mémoire comme d'Avenir . Amitiés Geneviève qdg »

 

26/02/2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Logo_Ministere_Defense.png

 

 

 

 

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE

 

 

DÉLÉGATION À L’INFORMATION ET À LA COMMUNICATION de la DÉfense

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

 

Paris, le mardi 25 février 2014

 

Conclusions de la visite du ministre délégué

auprès du ministre de la Défense,

chargé des Anciens combattants, en Algérie

 

Kader Arif, ministre délégué auprès de la Défense, chargé des Anciens combattants, Kader Arif, a conclu hier soir une visite de travail en Algérie de trois jours par un entretien avec le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal.

 

Cet entretien a été l’occasion d’évoquer la participation de l’Algérie aux commémorations de la première et de la seconde guerre mondiale en France, le 14 juillet, le 15 août et en septembre pour la bataille de la Marne, ainsi que les dossiers relatifs aux modalités de décristallisation des pensions militaires ou le travail conjoint sur les archives. Addelmalek Sellal et Kader Arif ont également abordé les questions de sécurité dans la région.

 

À l’occasion de ce déplacement, Kader Arif a également rencontré Chérif Abbas, ministre des Moudjahidines. Le ministre a été reçu par le président du Conseil de la nation Abdelkader Bensalah.

 

Dimanche, Kader Arif a visité le lycée Bouamama d’Alger où le Général de Gaulle avait installé son bureau à partir de mai 1943. Le directeur de l’académie d’Alger a exposé l’ensemble des reformes éducatives menées par le Gouvernement, l’occasion pour Kader Arif d’insister sur les relations bilatérales et les contacts que la France et l’Algérie ont décidé de renforcer, notamment en matière d’éducation.

 

Au cimetière Bologhine, le ministre a présidé une cérémonie de dépôt de gerbe aux Morts pour la France, en présence d’anciens combattants algériens de la seconde guerre mondiale. En fin de journée, il a remis les insignes de la Légion d’honneur à 4 vétérans algériens de la seconde guerre mondiale ainsi qu’au responsable de l’établissement général des pompes funèbres de la Wilaya d’Alger.

 

A l’occasion de ce déplacement, le ministre chargé des Anciens combattants s’est rendu au siège de l’ONACVG où il a échangé avec l’ensemble du service sur les nouvelles modalités de traitement des demandes liées aux mesures de décristallisation, afin d’en raccourcir le délai, dans un contexte marqué par la décision du Parlement, à la demande de Kader Arif, de prolonger d’un an, jusqu’au 31 décembre 2014, le délai de dépôt des dossiers de décristallisation.

 

Maintenir le lien entre la Nation et ses armées

 

Peut-être un tournant ?

 

Selon le souhait de notre président national  Guy DARMANIN

Officier de la Légion d'Honneur

Officier de l'Ordre National du Métrite

 

LABAUGE Bernard.jpg Bernard LABAUGE 

 

Membre de notre fédération

 

Conseiller municipal de Baulne - Correspondant-défense

Lieutenant-colonel de Réserve citoyenne

Réserviste Local à la Jeunesse et Citoyenneté (R L J C)

Parrain à la Mission locale d’Évry

 

www.le-fugace-et-le-fulgurant.fr

 

a présenté à la commission nationale Mémoire Histoire de janvier

le dossier que j'ai le plaisir de publier ci-dessous.

Nous parlons depuis des années du lien ARMÉE NATION sans trop savoir ce que nous pouvons faire.

Merci à Bernard LABAUGE qui grâce à son exposé et aux documents qu'il m'a fait parvenir, le lien ARMÉE NATION représente maintenant, pour moi,plus que de simples mots.

 

Vous aurez compris qu'il nous est très facile lorsque l'on présente la Guerre d'Algérie ou la Grande Guerre comme nous l'avons fait la semaine dernière avec le Comité d'ANNEMASSE dans un établissement scolaire du second cycle, situé dans une Zone Urbaine Sensible de présenter, avec l'accord des professeurs d'Histoire,

le Plan d'Egalité des Chances

et d'y travailler dans le cadre de la Réserve Locale à la Jeunesse et la Citoyenneté (R L J C ), avec l'aide du Lieutenant-colonel Eric de GUILLEBON, délégué Militaire de la Haute Savoie (D M D )

 

Bonne lecture !

 

Maintenir le lien entre la Nation et ses armées

Justifier la présence de la FNACA…

Consolider les acquis du droit à réparation, enseigner les bienfaits du travail de mémoire.

Rendre sympathique son action

Aider la jeunesse à comprendre le présent, à construire son avenir, à faire preuve de résilience avec un Esprit de Défense et de Sécurité.

Ambition dans le futur

Passer le relais à la 4° génération du feu

Depuis 1964, plus de 100 opérations sur 30 théâtres différents, 300 000 participants aux OPEX, 700 morts, une communauté de 1,5 million de personnes.

Disparition des témoins de la 1° génération du feu, ceux de la 2° génération sont bien fatigués. L’ANOPEX, créée en 2011, 20 000 participants, souhaite prendre la relève.

Nous, 3° génération du feu, âgés de 70 à 83 ans, avec l’expérience d’un affrontement-prototype des conflits asymétriques actuels, nous disposons d’une vingtaine d’années pour créer un esprit de partenariat dans le monde combattant, utile pour passer le relais.

2014 - L'année du destin

2014 : année des débuts de la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale, origine du "Siècle des Ombres", catastrophe aux conséquences incalculables.

2014 : 70° anniversaire du débarquement en Normandie et 60° anniversaire du déclenchement de la guerre d’Algérie, tragédie résultant de 30 ans d’aveuglement, d’erreurs et de lâchetés de la part des responsables politiques.

2014 : Congrès FNACA de Caen, rendez-vous au contexte historique immanquable pour mobiliser les énergies et la coopération entre tous CEUX QUI… veulent agir.

2014 : Une année charnière sur le plan politique avec le renouvellement des députés européens et des élus locaux lors des élections municipales de fin mars.

Les acteurs capables de nous aider

Les représentants du monde combattant regroupés dans l’UFAC et qui peuvent être membre des Comités départementaux du centenaire 1914-1918 .

Les correspondants-défense qui seront confirmés ou renouvelés en mars 2014, au sein des conseils municipaux des 36 400 communes de France.

Créés en 2001 après la professionnalisation des armées et la "suspension" du service national, ils sont chargés du parcours citoyen (recensement en mairie des jeunes de 16 ans pour convocation à la JDC) et du travail de mémoire, organisation des commémorations.

Ils peuvent contribuer à la mission de formation de l’ONAC, en tant que "Parrains" pour le tutorat des jeunes en difficultés, qui s’adressent aux Missions locales.

Ils forment un réseau, animé par le Délégué Militaire Départemental, conseil du préfet pour les actions civilo-militaires.

Le DMD (au grade de général), coordonne, sous la responsabilité de l’OGZD, la mise en œuvre des éléments de Défense et de Sécurité dans chaque Zone de défense, en cas de crise majeure, avec les Forces armées, la Réserve opérationnelle et la Réserve citoyenne.

La Réserve opérationnelle

Composée de militaires à temps partiel, ayant un grade, un solde, une formation et dont l’effectif devrait être de 80 000 personnes, dont 40 000 dans la Gendarmerie, selon le Livre Blanc de la Défense 2013.

La Réserve citoyenne

Constituée de bénévoles du service public, appartenant au ministère de la Défense, après agrément par l’OGZD, suite à leur demande transmise par le DMD. Ils reçoivent un grade (honorifique) et suivent des séminaires, colloques et conférences sur l’Esprit de défense.

Les quelque 4 000 réservistes citoyens appartiennent à différents groupes destinés à assurer les relations publiques des armées et le maintien du lien armées-nation, dans la fonction publique, l’enseignement, la communication, les entreprises...

Ils peuvent choisir le groupe "Réservistes locaux à la jeunesse et à la citoyenneté" (R L J C).

Les R L J C sont animés par un Délégué ministériel à la Jeunesse et Citoyenneté (DMJEC) un coordonnateur national et un régional, dont les bureaux, pour l’Île de France, sont situés au sein de la Commission Armées-jeunesse, à l’École militaire à PARIS.

Il existe environ 200 R L J C sur le plan national, à la fin 2013, répartis de façon très inégale, dont environ 50 en Île de France.

La mission des R L J C

Elle consiste à promouvoir les offres de Plan Égalité des Chances du ministère de la Défense (PEC-MINDEF), auprès de la jeunesse et notamment de la jeunesse défavorisée des zones urbaines sensibles (ZUS) et de la jeunesse isolée dans les zones rurales.

Voir le schéma de synthèse du Plan Égalité des Chances du ministère de la Défense.

Ils interviennent dans les établissements d’enseignement (Lycées et collèges) et dans les Forums de l’Emploi, organisés par les collectivités territoriales (Communautés de communes ou d’agglomérations).


 

Voir juste, voir loin

Notre expérience de la tragédie algérienne nous incite à nous mobiliser (à l'image des SAS) dans le cadre des directives proposées dans le Livre blanc de la Défense 2013.

La priorité, c’est la Défense et la Sécurité du territoire national et des ressortissants français, puis dans le territoire de l’Union européenne, puis à ses marges, puis dans le pourtour méditerranéen, en Afrique, au Moyen-Orient, puis en Amérique latine et en Asie.

Les menaces et les risques (de la force, de la faiblesse, de la mondialisation, des nouvelles technologies numériques, de l’argent du crime organisé), ne feront que s’amplifier dans un monde instable, incertain et conflictuel, qui comptera 10 milliards d’individus en 2060.

Les Réservistes citoyens ont un rôle primordial à jouer

Relais entre le monde combattant et la nation (sans animosité entre les différentes générations du feu, ils sont forts d’un partenariat étroit avec l’armée professionnelle)

Acteurs majeurs de la cohésion nationale et de la résilience du corps social, affaibli par le chômage, l’économie souterraine, l’argent du crime organisé, résultat de 40 ans d’aveuglement, d’erreurs et de lâchetés. (Cf. Le séminaire annuel Cohésion Nationale et Citoyenneté de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale - IHEDN).

 

Redonner à la France le rôle justifié que le monde attend d’elle, respect des droits humains et du citoyen, des valeurs de la démocratie, du pacte Républicain et du droit international.J

 

IMG (2).jpg

Merci de votre  visite

 

17/01/2014

CEREMONIES PATRIOTIQUES du 19 mars 2014

P6130005.JPG

 Message pour

Journée Nationale du Souvenir et de Recueillement à la Mémoire des Victimes Civiles et Militaires de la Guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

Mercredi 19 mars 2014

 

 

Centenaire du début de la Première              Guerre Mondiale,

70ème anniversaire de la Libération de son territoire,        

l’année 2014 situe la France à la croisée des mémoires qui se partagent, se rassemblent avec une volonté de clairvoyance et d’apaisement.

60ème anniversaire de la fin de la Guerre d’Indochine,      

c’est hélas, à la Toussaint 1954, en Algérie, l’embrasement d’un long, cruel et meurtrier conflit ; les premiers morts d’une trop longue liste.

  • 19 mars 1962, le Cessez-le-feu proclamé en Algérie signifie la fin de cette guerre.

Un véritable espoir sur le difficile chemin de la Paix.

Depuis plus de 50 ans, fidèles à ce rendez-vous avec l’Histoire, nous voici réunis, dans une même communion de pensée pour honorer nos compagnons d’armes, morts en Algérie, Maroc et Tunisie, avec lesquels nous avons partagé les inquiétudes, les dangers, nourri les mêmes espoirs, et partis prématurément, emportant avec eux un éclat de notre cœur.

  • Hommage solennel National

à celles et ceux dont le destin individuel s’est effacé devant celui de la Nation.

Un grand-père dans les tranchées, un père dressé contre l’envahisseur et occupant nazi, appelés sous les drapeaux à leur tour, ils vont remplir avec courage leurs obligations militaires, lesquelles méritent d’être mieux connues.

Sans nulle autre richesse que leur Jeunesse et des lendemains pleins de promesses, sur un bateau de misère, ils embarquent pour une malaventure dont ils ne voulaient pas.

Un voyage sans retour. Des familles cruellement éprouvées.

Aucune guerre ne doit être oubliée. Aucun combattant ne doit être ignoré.

La mémoire de ces êtres devenus invisibles demeure à jamais vivante.

  • Morts pour la France et victimes civiles ont droit à l’Histoire.

A la fragilité de la Paix des cimetières, nous faisons entendre le silence de tous ceux qui ont été brisés par cette guerre.

Avec humilité et respect, nous inclinons nos drapeaux aux couleurs de la France dont les plis sont ceux de la mémoire, du sacrifice et du sang versé.

  • Un acte de civisme envers celles et ceux dont la fidélité aux institutions républicaines fut exemplaire.

Souvent dissimulées, les brûlures de l’Histoire sont toujours bien présentes.

Cependant, par delà les larmes et les raisons de la colère, les convictions et les croyances, il importe de rappeler à ceux qui savent, d’apprendre à ceux qui ignorent.

  • Avec lucidité et responsabilité, transmettons notre vécu.

Au miroir de la Vie, les Jeunes ont droit au Savoir afin de grandir à l’école de la Paix.

Vouloir progresser sur ce chemin de la Paix et de la réconciliation, tisser le lien du Vivre ensemble, implique de mettre la Vérité dans la grande lumière du soleil.

Nous avons un Devoir de vigilance pour préserver la Paix, ce bien si précieux, sans cesse à conquérir, par l’écoute, le respect de l’autre.

Permettre aux enfants de s’éveiller dans un monde ayant mis toutes ses parures pour les séduire.

  • Aider les jeunes à se forger un avenir à hauteur de leurs espérances.

Avec imagination et enthousiasme, une merveilleuse et noble mission.

 

  • Cela s’appelle l’Aurore.

 

 

Merci de votre visite

16:05 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (0)

16/01/2014

VERDUN : LA GUERRE DU SOLDAT PAGNY

La Flamme brûle dans la vasque tout au bout de la nef.

Les cierges éclairent les caveaux où les ossements mêlés reposent depuis des décennies.

 

voyage à VERDUN 2013 190.JPG

  

Hier n’était pourtant pas un jour de commémoration,

mais de tournage.

Les prises s’enchaînent sous le regard de quelques privilégiés..... 

title (3).jpg

 

La caméra suit Florent PAGNY qui avance dans l’Ossuaire. Lieu qui fait corps avec le souvenir de la

Première Guerre mondiale.

Le chanteur est venu quelques heures, hier après-midi, pour mettre des images sur sa chanson

« Le Soldat »

issue de son dernier album. 

title.jpg

 

 

La musique de Calogéro emplit les voûtes.

 

 

title (1).jpg

 

Les paroles de Marie Bastide se fondent dans le décor :

 

A l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées,
Ma très chère Augustine, je t’écris sans tarder,
Le froid pique et me glace et j'ai peur de tomber.
Je ne pense qu'à toi,
Mais je suis un soldat.
Mais surtout ne t'en fais pas,
Je serai bientôt là.
Et tu seras fière de moi.
 

A l'heure où la guerre chasse des garçons par milliers,
Si loin de la maison et la fleur au canon.
Ces autres que l'on tue sont les mêmes que moi.
Mais je ne pleure pas,
Car je suis un soldat
Mais surtout ne t'en fais pas,
Je serai bientôt là
Et tu seras fière de moi.

A l'heure où la mort passe dans le fleuve à mes pieds,
De la boue qui s'en va des godasses et des rats.
Je revoie tes yeux clairs, j'essaie d'imaginer
L'hiver auprès de toi,
Mais je suis un soldat,
Je ne sens plus mes bras,
Tout tourne autour de moi,
Mon Dieu sors moi de là.

Ma très chère Augustine, j'aimerai te confier
Nos plus beaux souvenirs et nos enfants rêvés.
Je crois pouvoir le dire nous nous sommes aimés.
Je t'aime une dernière fois.
Je ne suis qu'un soldat.
Non je ne reviendrai pas.
Je n'étais qu'un soldat.
Prends soin de toi.

 

20130706_174235.jpg

 

Le soldat plein d’espoir de revoir sa femme ne reviendra finalement pas.

------------------------ 

1.   Florent Pagny * Le Soldat * Paroles * 1280x720 - YouTube

► 3:13► 3:13

www.youtube.com/watch?v=7Fc5wJQv2dY 

 

Visionnez le clip vidéo

 en cliquant ci-dessous

 

https://www.youtube.com/watch?v=EXKSd9WpdeU 

 

 

3 Photographies de Florent PAGNY  + partie du texte de  Frédéric PLANCARD  Est Républicain

2 photographies  de MVGG 1914/2014  (pèlerinage de VERDUN)

DEFINITF RENEFER - Copie.jpg

 

  Merci de votre visite

12:04 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (1)

08/01/2014

Voeux 2014

 

 

MEILLEURS VŒUX 2014

IMG (2).jpg

 

Très belle année 2014 à vous  

Quelle soit pour vous et vos proches

    synonyme de générosité,

de bonheur,

riche en beaux moments de mémoire.

 

__________________

 

A l’occasion de l’année du centenaire

 

L' Agenda

2014

 

Des Petits Artiste de la Mémoire,

La Grande Guerre vue par des enfants

échangé contre un don de 10 € minimum au profit de Œuvre Nationale du Bleuet de France

Nos enfants doivent comprendre notre passé pour construire leur  meilleur avenir.

-------------------

Passez vos commandes

à:

armdesim74@orange.fr

Téléphone 04 50 69 08 46

ou

SD74SECRETARIAT

sec.sd74@onacvg.fr

 

576472_452228131461236_100000221589780_1954758_1192475327_n.jpg

 

 

Merci de votre visite

 

 

 04 50 69 08 46

 

 

Merci de votre soutien au Bleuet de France

_______ vous et vos proches

synonyme de générosité, de bonheur. 

synonyme de générosité, de bonheur.

Que l’année 2014 soit pour vous et vos proches

 

synonyme de générosité, de bonheur.

14:24 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (0)

20/10/2013

MISSION DU CENTENAIRE

La Mission 

Le Label "Centenaire"

 

Afin d’accompagner l’ensemble des projets développés dans le cadre de la préparation du centenaire de la Première Guerre mondiale, la Mission du Centenaire a créé un

label « Centenaire » officiel

permettant de distinguer les projets les plus innovants et les plus structurants pour les territoires. Le label doit permettre en outre aux projets retenus de figurer sur le programme national officiel des commémorations du Centenaire et d’être éligible à un financement de la Mission du Centenaire. 

 

Le projet de Mémoire vivante de la Grande Guerre 1914 - 2014  à obtenu ce label

 

À propos

155519_295469060559275_1400954639_n.png

 

 

Mémoire Vivante de la Grande Guerre

1914-2014

 

 

 

Association de reconstitution historique et société à but non lucratif (loi de 1901) regroupant des personnes motivées par la commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale de 1914 à 1918 et qui souhaitent en perpétuer le souvenir.

 

Description

 

Conserver et perpétuer le souvenir des victimes de cette guerre; divulguer et promouvoir dans un but pédagogique, toute connaissance sur l'histoire et la vie durant cette période par des démonstrations, des publications, des animations et des conférences; encourager et aider toute initiative personnelle visant à développer un aspect historique, culturel, pédagogique ou artistique en relation avec cette période de l'histoire; reconstituer le plus fidèlement possible la vie des 6 unités militaires en garnison dans le département de Haute-Savoie en 1914 (unités d'active: 11ème BCA et 30ème RI, unités de réserve: 51ème BCA et 230ème RI, unités territoriales: 1er BTCA et 107ème RIT) ou d'autres unités, par des défilés, prises d'armes, cérémonies commémoratives, manifestations et évocations historiques.

 

 

Découvrez le logo du label

LogoCentenaire.jpg

 

 

Merci de votre visite

 

15:10 Publié dans DOSSIERS | Lien permanent | Commentaires (0)

08/04/2013

BLEUET DE FRANCE

 

Campagne nationale

 

du BLEUET de France

 

du samedi 2 novembre au lundi 11 novembre 2013 

avec en point d'orgue les cérémonies patriotiques du 11 novembre

 

529779_395556507133375_282187088470318_1339344_457742163_n.jpg

 

 

Nous avons besoin de vous !

Il ne peut pas y avoir de solidarité sans mémoire.

 

 La collecte du BLEUET garanti :

 

 

  • ·         Un soutien à des milliers d’anciens combattants et victimes de guerre en situation précaire.

 

  • ·         Un avenir meilleur pour une jeunesse résiliente et  citoyenne au travers de nos actions mémorielles.

 

 

 

 Collectes pour tous, 2 weekends :  Grandes Surfaces, Marchés.

 Pour certains,          11 novembre           :  Aux cérémonies patriotiques.

 

 

Comptant sur votre collaboration, mobilisons nous pour trouver des collecteurs et  introduire des jeunes dans vos équipes  à rejoindre le BLEUET, synonyme de solidarité et de mémoire.

 

L’avenir du BLEUET de France dépend d’eux.

 

 

Appeler  ( 04 50 69 08 46 ou gaje74@orange.fr  pour la Haute Savoie

   ( 04 50 69 21 04  ou yves.marie.caron@gmail.com pour le canton de SEYNOD

 

 

Relayé appel à la solidarité du 30 septembre de Madame Florence FALCONNET Directrice du service départemental de l’ONACVG/Œuvre Nationale du Bleuet de France

 

 

18397_400653993350436_1358945940_n.jpg

 

L'amiral Edouard GUILLAUD

Chef d' Etat Major des Armées ( CEMA) 

 soutien le BLEUET DE FRANCE

 

 

522424_488912487808306_1866046690_n.jpg

Le 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins d'ANNECY

Aussi!

 

Merci de votre aide en partageant cette note via FACEBOOK

pour nous trouver collectrices et collecteurs

Merci de votre visite

 

 

15:13 Publié dans DOSSIERS | Lien permanent | Commentaires (0)

02/02/2013

La guerre d'Algérie

 

 

 

 

 Guerre d'Algérie Jeunesse-Enseignement

présente

 

2351901987.jpg

 

 

A l’attention des professeurs d’histoire des classes de 3ème des collèges et seconde, première et terminale des lycées de la Haute Savoie.

Correction à apporter aux manuels scolaires, tout particulièrement pour les terminales L/ES

Le 19 mars, anniversaire du « Cessez le feu » officiel de la guerre d’Algérie, est désormais une Journée Nationale du Souvenir et du Recueillement, à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

L' exposition

La Guerre d'Algérie

entièrement réalisée par la FNACA, qui a reçu une aide financière de la Direction de la Mémoire du Patrimoine et des Archives de  la Défense Nationale (SGA/DMPA) plus une

Chronologie avec desVidéos 

sont dés maintenant disponibles sur le site sécurisé :

                                  http://fnaca.org

                                                MÉMOIRE ET HISTOIRE

                       1 -  CHRONOLOGIE DE LA GUERRE D’ALGÉRIE   

                                              2 – RÉALISATIONS 

voir nouvelle exposition à feuilleter en ligne  (fichier PDF)

 

Cette même exposition peut vous être présentée dans vos classes par projection-débat pendant l’heure de cours consacrée à la guerre d’Algérie

Prendre rendez-vous par courriel à :

                                gaje74@orange.fr

-----------------------------

Logo gaje.jpg

 

Merci de votre visite

 

                                                

14:46 Publié dans DOSSIERS | Lien permanent | Commentaires (0)

15/01/2013

VOEUX DES FORCES DE RESERVE DE HAUTE SAVOIE AUX AUTORITES CIVILES ET MILITAIRES

Cercle Mess d'ANNECY

Lundi 14 janvier 2013

---------------

 En images, les réservistes de l'armée

 de Terre,

de l'Air

et de Mer,

 présentent leurs voeux aux autortiés civiles et

 militaires de la Haute Savoie.

P4190002.JPG

Au nom des présidents des 15 associations représentant les Forces de Réserve de la Haute Savoie et du bassin Lémanique, le Lieutenant Colonel Alain COURTOIS Association des Officiers de Réserve de Haute Savoie, présente les voeux aux VIP présents.

Remercie tous les membres des associations qui sont venus ce soir, témoigner notre reconnaissance aux autorités, preuve de notre volonté d'union et de synergie.

 

P4190007.JPG

La présence de deux VIP de conviction.

Sylvie GILLET DE TOREY, Maire de MEYTHET, Vice Présidente de la Région Rhône-Alpes, Vice Présidente de l'Agglomération d'ANNECY

Jean Luc RIGAUT,  Maire d 'ANNECY, Conseiller Général, Président de la communauté de l'Agglomération d'ANNECY

 

 

P4190004.JPG

Au centre Madame Florence FALCONNET

Directrice de l'ONACVG de la Haute Savoie

P4190016.JPG

P4190011.JPG

Jean EXCOFFIER Président de l'UDAC 74

P4190020 - Copie.JPG

Les remerciements d 'Yvan GOURIOU, colonel,

 Chef de corps du 27° BCA, rentré courant 2012 de la mission du bataillon en AFGHANISTAN,

qui à mis l'accent sur le lien trés fort 

ARMÉE-NATION,

qui existait entre son bataillon et le département de la Haute Savoie

 

P4190017.JPG

La Marine nationale était bien représentée.

Denis JUANOLA Capitaine de Frégate (R), commandant la PMM d'ANNECY

Pierre LAURENT Capitaine de Corvette (R)  Représentant le Délégué au rayonnement  et à l'image de la Marine pour la Haute Savoie

Jean Yves LEGOUAS Capitaine de Frégate (R) et son épouse, Association Centrale des Officiers de Réserve de l'Armée de Mer (ACORAM), ancien commandant en second du paquebot FRANCE.

P4190019.JPG

 

P4190020.JPG

Le Colonel  Yvan GOURIOU

 et Le Capitaine de Corvette Pierre LAURENT

au cours du pot de l'amitié.

-------------------------

En fin de soirée le Député de la 2éme circonscription,

Lyonel TARDY est venu nous saluer.

Merci de votre visite

10:43 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (1)

10/01/2013

Ravivage de la flamme sur la tombe du soldat inconnu

Notre président de la Commission Nationale Mémoire Histoire, Serge DROUOT nous offre la cérémonie du ravivage de la flamme sur la tombe du soldat inconnu.

Arc de Triomphe  - Lundi 7 janvier 2013.

-------------------

Moment d'émotion. Se Souvenir.

-------------------

A l'occasion de son départ,Rémy ENFRUN, Préfet,Directeur Général de l'ONACVG et président de l'oeuvre Nationale du Bleuet de France, nous a invités à participer à cette cérémonie.

Comme par hasard elle tombait le jour de notre réunion. Le secret avait été bien gardé.

Notre délégation conduite par Guy  DARMANIN, notre président National et Serge DROUOT, notre président de la commission MEMOIRE&HISTOIRE accompagnait celle de l'ensemble du personnel de la direction nationale ONACVG et ONBF.

Ensemble, nous avons rendu l'hommage que nous lui devons, à Rémy ENFRUN  Directeur de l'ONACVG et affirmé notre profond attachement  à cette institution.

 

 

P4120003.JPG

Départ en car pour l'Arc de Triomphe.

P4120004.JPG

Jean LAURANS Président de PARIS et Jacques CAZAUX porte drapeau national.

 

P4120008.JPG

P4120010.JPG

Un porte drapeau Belge ?

P4120016.JPG

P4120019.JPG

 

P4120023.JPG

Le sourire du commandant de la musique militaire.

P4120026.JPG

Les portes drapeaux

 

P4120027.JPG

On aperçoit Jean LAURANS, Serge DROUOT, Guy DARMANIN,

dans la délégation de l'ONACVG/ONBF

Qui a dit que les bandes réflechissantes sur les vétements ne servaient à rien ?

P4120032.JPG

Rémy ENFRUN, Préfet, Patron de l'ONACVG et de l'ONBF dépose une gerbe, à l'occassion de son départ.

 

P4120033.JPG

et ravive la Flamme.

P4120025.JPG

Jacques CAZAUX notre porte drapeau National FNACA

P4120034.JPG

Le porte drapeau de la Flamme

P4120035.JPG

Le drapeau du Bleuet de France à l'honneur.

P4120038.JPG

Rémy ENFRUN saluant le drapeau de la Flamme et sa garde.

P4120039.JPG

 Le Général François COMPAIN, Président de la Flamme saluant les VIP de la FNACA

P4120040.JPG

P4120041.JPG

Respects Monsieur le Préfet pour cette belle cérémonie

__________________________________

La cérémonie entre nous

 

P4120005.JPG

Guy DARMANIN remet à Jacques CAZAUX la médaille FNACA du 50° anniversaire

P4120013.JPG

Guy DARMANIN se prête de bon coeur à une photo souvenir

 avec Georges PRAS GAJE 38

P4120015.JPG

P4120024.JPG

P4120031.JPG

Le colonel (R) Roger POUILLON, membre de la commission Nationale GAJE

Président  départemental du Tarn et Garonne

P4120014.JPG

Votre serviteur, qui malgré  la proximité de  la flamme n'a pas chaud.

 La bise sous l'Arc de Triomphe était fraîche.

Je n'avais jamais assisté à cette cérémonie.

 Que d'émotions pour moi accompagnées de musique militaire, qui en rajoute un peu.

Ce soir sous l'Arc de Triomphe, le drapeau français ne flottait pas parce qu' il y avait du vent.

Il flottait à partir des derniers souffles de soldats morts pour le servir.

------------------------

Merci de votre visite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:18 Publié dans EVENEMENTS | Lien permanent | Commentaires (2)

20/12/2012

Voeux 2013

Voeux.jpg

16:30 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (0)

09/05/2012

GRAND MERCI - Collecte du 8 mai 2012

IMG_0003.jpg

 

 

GRAND MERCI aux collecteurs du Bleuet de France de la FNACA, en Haute Savoie, à l'occasion des cérémonies patriotiques , commémorant la capitulation de l'Allemagne nazie, le 08 mai 1945.

---------------------

Le bleuet de France, fleur symbole du souvenir.

 

529779_395556507133375_282187088470318_1339344_457742163_n.jpg

Une attention toute particulière pour l' équipe du Canton de SEYNOD,

 ANDREE, CHRISTINE, LUCILLE, MARIE PIERRE, YVES MARIE, CLAUDE YANNICK, qui a réalisée un travail remarquable.

 Rare étaient les participants aux cérémonies de CRAN GEVRIER et de SEYNOD, qui n'avaient pas de BLEUET à la boutonnière.

A l'ouverture de la cérémonie patriotique de SEYNOD, Madame le maire, Françoise CAMUSSO, à signalé la présence des collecteurs du Bleuet  et  fait un appel à la générosité en faveur de l'Œuvre Nationale de Bleuet de France.

Merci Madame le Maire !

 

 

MCH_5252.JPG

 

Je compléterai lorsque les résultats du CHABLAIS, DU MONT BLANC, de l'ARVE, de SAINT JULIEN, de la SEMINE, me seront parvenus.

----------------------------------------------

 Première analyse:

 moins de BLEUETS    distribués  par     rapport au 8 mai 2011.

 

 

 

MCH_5328.JPG

Le Sénateur Pierre HERISSON nous a fait l'honneur de s'enquérir sur le résultat de la collecte du Bleuet.

------------------------------------------------

 

IMG_0003 (2).jpg

Merçi de votre visite !

 

02/05/2012

BARRAUX ..... Une première !

BARRAUX .... Une première !

Connaissez-vous BARRAUX dans le Haut Grésivaudan ?

N-BARRAJX-0001.jpg

 

Barraux est un village typique des autrefois avec une école d'un autre temps, comme celle de notre enfance, situé dans le département de l'Isère et la région du Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Barolins et les Barolines.
La commune s'étend sur 11,1 km² et compte 1 841 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. Avec une densité de 165,4 habitants par km², Barraux a connu une nette hausse de 24,8% de sa population par rapport à 1999.
Entouré par les communes de
Pontcharra, Chapareillan et Sainte-Marie-du-Mont, Barraux est situé à 15 km au Sud-Est de Chambéry la plus grande ville à proximité.
Situé à 354 mètres d'altitude, La
rivière l'isère, le Ruisseau de la Ville, le Ruisseau du Furet sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Barraux.
Barraux est une commune du
parc naturel régional de la Chartreuse.
Le maire de Barraux se nomme monsieur Christophe ENGRAND

Le Président du Comité local de la FNACA se nomme Henri FOLTZ

La particularité de la commune de BARRAUX est son fort.

 

Vue%20avion%20Fort%20Barraux%202 (2).jpg

 

FORT BARRAUX où ont lieux régulièrement des reconstitutions historiques

---------------------------------------

A l'invitation d' Henri FOLTZ président du comité FNACA de BARRAUX

et de Georges PRAS responsable du secteur Mémoire Histoire de l'ISERE,

 nous sommes intervenu jeudi 29 avril, pour présenter notre exposition la Guerre d'Algérie, à l'école communale de BARRAUX, accueillis par  madame Alienor COLAS, et sa classe de CM2 qui nous attendaient avec impatience.

 

f16ig67fgui90ax-520-300.jpg

 

Dans cette école d'un autre temps,

  • pas de salle polyvalente
  • pas 2 m2 de place non occupée

 présenter notre exposition réduite pour classe primaire, s'avérait une gageure voir une imposibilité.

 

P1010004.JPG

 

P1010001.JPG

 Qu'à celà ne tienne nous allons nous adapter aux locaux pour le plus grand bonheur des élèves.

Les panneaux seront préparés dans le hall d'entrée !

P1010005.JPG

Le président FOLTZ et son équipe assurent l'arrivée des tableaux dans la classe.

 

C'est une première............

 

Ils seront commentés un à un dans l'espace disponible, devant les enfants.

--------------------------------------------

La présentation des tableaux,  

  • Afrique du Nord,
  • la Conquête,
  • la Colonisation sur laquelle nous nous sommes attardé,
  • l'Embrasement,
  •  les Rappelés,
  • Insurrection à Alger,
  • La nouvelle constitution,
  •  Échec au putsch des généraux,
  •  Le dénouement,
  •  Le Cessez le feu du 19 mars 1962,
  • Les pertes humaines,
  • Les enfants dans la guerre,
  •  pour terminer sur le panneau Les Harkis.

Le moins que l'on puisse dire c'est que ces enfants ont été particulièrement attentifs, certains avaient de bonnes connaissances de l'histoire, pour leur âge.

------------------------------------------------

Album photographique

 

P1010003.JPG

 

P1010006.JPG

L'un d'entre eux nous à présenté Guy MONEROT

 

P1010008.JPG

P1010009.JPG

P1010011.JPG

La BD "Des hommes dans la guerre d'Algérie" de Jacques FERRANDEZ, éditée chez CASTERMAN, a  été présentée aux enfants, pour leur signaler, qu'elle fera en principe, l'objet d'un défi scolaire sur l'Académie de Grenoble à la rentrée 2012/2013 , à l'occasion du 50ème anniversaire de la fin de la guerre en Algérie.

(L' Incertitude pour ce défi scolaire, est que les postes risquent d'être supprimés à la rentrée, et que les défis scolaires, disparaîssent)

 

P1010012.JPG

La BD a été offerte à Madame Aliénor COLAS pour sa classe, par le président Henri FOLTZ.

P1010017.JPG

La photographie souvenir, sous le préau de l'école, en présence de Madame Alienor COLAS et sa classe de 35 CM2, de Madame Magali BOSSIS, conseiller municipal, adjoint Défense, Georges PRAS responsable départemental Mémoire Histoire, Henri FOLTZ président du comité de BARRAUX, Bernard MONCENIS responsable du Haut Grésivaudan,Daniel TOURNIER du Comité de PONTCHARA,  messieurs Marcel  PETROZ, Georges BIANCO du comité de BARRAUX,

et votre serviteur.

Merci à toute cette équipe pour le travail réalisé.

Nous avons déjà pris rendez-vous pour l'année prochaine.

----------------------------------------

Une attention toute particulière du Comité FNACA de BARRAUX.

Chaque enfant, s'est vu remettre un petit présent par Henri FOLTZ.

----------------------------

Merci de votre visite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14:52 Publié dans EVENEMENTS | Lien permanent | Commentaires (0)

22/01/2012

19 mars 1962/ 19 mars 2012

 1962/2012

50ème anniversaire

du Cessez le feu

de la Guerre en Algérie

IMG (3).jpg

19 mars 1962.

En mémoire des 30 000 soldats français tombés en Afrique du Nord; (Algérie, Maroc et Tunisie)

Ne les oublions pas !

19 mars 1962,

 pensez a eux, il y a certainement quelques uns qui manquent dans votre village ou votre ville.

J - 60

Du 50ème anniversaire

 du cessez-le-feu

de la guerre d'Algérie

 

397227_2545888419084_1609995928_31978156_290268697_n.jpg

Merci de votre visite

13/12/2011

FAVERGES

 Pays de Faverges.gif71077_160711787699_7212566_n.jpg

 

 

 

       

            FAVERGES              

 Samedi 10 décembre 2011

Lien Armée Nation

 

A l'initiative de Roland ANCILLON correspondant de l'ESSOR SAVOYARD du pays de Faverges, la Préparation Militaire Marine d'ANNECY-CHAMBERY, sous les ordres du Chef de Centre le Capitaine de Frégate Denis JUANOLA, se transporte à FAVERGES pour la remise du fanion à la promotion "Lieutenant de Vaisseau  LAURENT".

Acceuil chaleureux de Monsieur Jean Claude TISSOT ROSSET maire de Faverges accompagné de Sylvaine REY Présidente de la communauté de communes des Pays de FAVERGES.

---------------------------------------------------------------

Album photographique de cette cérémonie

 

marine5.jpg

Présentation des  élèves de la Préparation Militaire Marine d'ANNECY 

 

 

P1010012.JPG

Face aux jeunes de la Préparation Militaire Marine d'ANNECY, les anciens avec leurs drapeaux ont répondu à l'invitation du Délégué au rayonnement et à l'image de la Marine-Méditerranée en Haute Savoie.

 

 

P1010010.JPG

 

P1010011.JPG

 

 

P1010018.JPG

 

 

P1010017.JPG

 Pendant l'allocution de bienvenue de Monsieur Jean Claude TISSOT ROSSET maire de FAVERGES et de l'éloge du Lieutenant de Vaisseau Antoine lAURENT.

 

P1010016.JPG

 

 

marine1.jpg

 

marine2.jpg

 

Aprés la lecture du panégyrique du Lieutenant de Vaisseau Antoine LAURENT,le représentant de le DRIM, le lieutenant de Vaisseau Pierre LAURENT remet le fanion de la promotion Antoine LAURENT au Quartier Maître PRAT porte fanion de la garde d'honneur, accompagné de matelots BELDENT et PORRET.

"Préparation Militaire Marine d'ANNECY, je vous confie la garde de ce fanion, sachez par votre valeur et votre discipline, le conduire sur les chemins de l'honneur, pour la Patrie, La FRANCE"

 

 

P1010021.JPG

 

 

Salut des autorités,qui passent devant les familles , les portes drapeaux et les stagiaires.

---------------------------------------

 

marine3.jpg

P1010035.JPG

 

 

P1010038.JPG

P1010044.JPGP1010043.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Défilé en direction du Monument aux Morts.
  •  Dépot, de gerbe par Monsieur Le Maire accompagné de Madame         Sylviane REY Présidente de la Communauté de communes.

Le Commandant des troupes le Maître Principal BOURDON salue les autorités et les portes drapeaux.

Le Capitaine de Frégate Denis JUANOLA salue et ordonne le rompez les rangs

 

 ------------------------------------------------

 

 

 

 

P1010046.JPG

 Souvenir de la Marine Nationale remis par le Lieutenant de Vaisseau Pierre LAURENT Assistant départemental Cecmed/Drim-M pour la Haute Savoie à Monsieur Jean Claude TISSOT ROSSET, maire de FAVERGES

P1010052.JPG

P1010050.JPG

Une tape de bouche de canon de 76 mm marine

de la frégate de défense aérienne  FORBIN,

 (pacha Capitaine de Vaisseau Marc AUSSEDAT)

forbin.jpg

www.netmarine.net/bat/fregates/forbin/index.htm

 

 marraine de la Préparation Militaire Marine d'ANNECY est remise au Chef de Centre de la PMM d'ANNECY, le Capitaine de Frégate Denis JUANOLA, pendant le verre de l'amitié offert par la Mairie de FAVERGES

  

P1010053.JPG

 Avant de nous servir un repas particulièrement conviviale la nouvelle escouade de la PMM d'ANNECY a interprété l'hyme de la Marine Nationale, en l'honneur des participants à cette chaleureuse cérémonie.

Bon vent à cette nouvelle promotion, et plus particulièrement à ceux  qui choisiront de s'intégrer dans la Marine Nationale Française.

 

 

 

P1010028.JPG

Les anciens marins de FAVERGES étaient présent à  la   remise du fanion.

 

P1010003.JPG

 

Le Porte drapeau départemental de la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie Maroc et Tunisie, 

 Léon DAUBAIRE fils de marin, torpillé pendant la guerre de 39/45,

 a répondu présent à l'invitation du Capitaine de Frégate Guillaume JOURDIER, Délégué au rayonnement et à l'image de la

Marine Nationale Française-Méditerranée

--------------------------

Merci à Rolland ANCILLON correspondant de l'ESSOR SAVOYARD  pour ses 5 clichés

----------------------------------

Merci de votre visite

09/08/2011

Notre Ministre consacre une journée de ses vacances, pour venir nous saluer à BONNEVILLE

R e n c o n t r e

______________

Invité par Martial SADDIER

 député Maire de BONNEVILLE

notre ministre des Anciens Combattants,

Marc LAFFINEUR

 en vacances dans la vallée de CHAMONIX, honore ce matin

09 août, la mémoire de tous les Bonnevillois qui pour servir la France, ont fait le sacrifice de leur vie,

des terres d'Alsaces-Lorraine

à celles d'ALGERIE.

Pour notre Ministre, il ne s'agit pas d'un passage obligé "du devoir de mémoire", ni d'un rituel républicain tourné vers le passé, mais au contraire de l'expression bien vivante de notre mémoire collective, celle qui donne  tout son sens au présent, celle qui nous offre une précieuse boussole.

L'ensemble du monde combattant du département était convié à cette cérémonie mesurant ce lien du sang qui unit les générations du feu.

 

 Il n'a pas oublié notre glorieux  27ème  bataillon de chasseurs alpins, qui sera projeté une nouvelle fois en AFGHANISTAN.

 Notre ministre à cité deux phrases essentielles.

"En ces temps incertains, l'Histoire nous offre notre boussole la plus précieuse"

dont sa conclusion

 

PICT0120.JPGN'oublions pas ces beaux mots de Victor HUGO -

"Les souvenirs sont nos forces, Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates, comme on allume des flambeaux".

 

---------------------------

Espèrons qu' il allume et réanime auprés du gouvernement,

 la date historique du cessez le feu de la guerre d'Algérie.

 

--------------------------------------------------

 

Le Saviez-vous : Bonneville à 3 monuments aux morts côte à côte :

 

  • Celui des Hauts-savoyards qui ont combattu et morts en 1870
  • Celui des Bonnevillois qui ne sont pas revenus de la guerre d'Algérie
  • Celui des Bonnevillois morts au champs d'honneur à la première et à la deuxième guerre mondiale, ainsi que dans la résistance.

 

----------------------------------------------------

 

 

Album photographique

 

P1010001.JPG

 

 

P1010002.JPG

PICT0124.JPG

P1010006.JPG

P1010007.JPG

Cérémonie devant le monument aux morts des AFN,

allocution,

dépot de gerbes,

puis en route vers la salle consulaire de la mairie,

 où Monsieur le Député-Maire nous

 a dit deux mots sur la visite de son ami 

 Marc LAFFINEUR ,

suivi d'un pot de l'amitié.

Rencontre et

conversations plutôt sympathiques avec Monsieur le Ministre.

-------------------------

Merci Monsieur le Ministre d'avoir pris une journée sur vos vacances pour venir nous voir.

 

-------------------------

BONNES VACANCES !

__________________________

Merci de votre visite

 

 

 

 

02/08/2011

"NUMBER ONE FNACA" Comité départemental de l'ISERE au TYROL

Un anniversaire original !

La FNACA de l'ISERE commémore et fête son 50ème anniversaire.

 

 

P1010086.JPG

 

Destination TYROL.

INNSBRUCK - Lac d'ACHENSEE - HALL IN TYROL - RATTENBERG

Point d'orgue : La grande fête Tyrolienne du 50ème anniversaire de la FNACA de l'ISERE

--------------------------

Album photographique

P1010035.JPG

Visite quidée d'INNSBRUCK par "Frau Tilala .. outi.."

Des façades aux tons pastels,

La cathédrale, des clochers de partout,

 le célébre  " Petit toit d'or"


 

P1010032.JPG

 

P1010014.JPG

P1010017.JPG

 

 

P1010022.JPG

 

 

P1010023.JPG

P1010026.JPG

P1010036.JPG

------------------------

Le lac d'ACHENSEE

Un joyau du TYROL

P1010041.JPG

P1010056.JPG

 

Nous n'étions pas  sur le fjord ODDA, mais sur le lac d'ACHENSEE.

La FNACA ISERE "arraisonne" un navire et fait flotter son pavillon.

Le schnaps comme anti-mal de mer, 

une promenade en musique au coeur des montagnes tyroliennes.

P1010048.JPG

 

P1010053.JPG

P1010057.JPG

------------------------

HALL IN TYROL

Concert donné par la musique

des Mineurs de HALL

en honneur de la FNACA ISERE.

 

P1010066.JPG

 

 Charles THUDEROZ

Un Président départemental comblé, sur la place de l'Abbaye de HALL.

"Prost"

 le mélange schnaps-bière

"Eine explosive mischung" pour tout le monde !

 

 

P1010075.JPG

P1010074.JPG

 

Un public heureux, qui entonne les flonflons tyroliens.

Le chef de musique nous fait l'honneur de jouer

"Les Allobroges"

repris en coeur par l'ensemble des spectateurs.

Du jamais vu!

 

P1010073.JPG

 

 

P1010060.JPG

 

P1010079.JPG

P1010083.JPG

 

P1010072.JPG

-----------------------------

RATTENBERG

" Fête du Jubilé "

de la FNACA ISERE

Aprés avoir visité une cristallerie puis  une distillerie de schnaps où le bouilleur MICHEL, un personnage haut en couleur, nous a tout fait connaître sur son produit local.

 

P1010085.JPG

La grande fête tyrolienne

 

P1010094.JPG

 

P1010098.JPG

Un trésorier ravi,

 le voyagiste retrocéde 10 Euros par participant aux oeuvres sociales de la FNACA Isère.

 Un trés beau geste.

 

P1010103.JPG

P1010102.JPG

 

EMOTIONS

 

IMG.jpg

 Santo BARRACATO,

frère de Frédérique FRANCOIS nous  a interprété spécialement pour le 50ème anniversaire de la FNACA ISERE, deux chants sur l'ALGERIE, avec un refrain repris par toute l'assistance

 

 

P1010109.JPG

P1010110.JPG

 

 Toutes les bonnes choses ont une fin

 Daniel WOJKOWIAK

Responsable voyage souhaite un bon retour en France à ses amis de l'Isère

 

" Ce n'est qu'un au revoir mes frères,

                     ce n'est qu'un au revoir"  !

 

P1010111.JPG

Le chaleureux hôtel où était logé le car N° 10

 

P1010113.JPG

 Le car N° 10 des voyages MICHEL, prêt pour le retour !


 

----------------------------------------

P1010038.JPGMerci Georges PRAS,

 responsable de GAJE 38,

de m'avoir proposé de me joindre à FNACA 38

 pour son  50e anniversaire au Tyrol.

 

 

---------------------------------------------

Merci de votre visite

 

11:32 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (4)

13/04/2011

TROIS VALEURS AJOUTEES au lycée des TROIS VALLEES

Lycée des TROIS VALLÉES

de THONON les BAINS.

  •  Son accueil
  •  Son enseignement de l'Histoire
  •  Son travail de Mémoire

TROIS VALEURS

transmises à des lycéennes et lycéens qui sortiront avec un plus, de leurs cursus scolaire.

__________________________________

 A l'invitation de Madame le proviseur Martine CURDY entourée de Mesdames OLIVIER, DUBIE, MOREL, CHEVILLET, nous avons présenté notre exposition ce mardi 5 avril 2011.

"La Guerre d'Algérie"

suivi de témoignages, à une centaine de lycéennes et lycéens, en fin d'études dans l'établissement, bien préparés  à cette rencontre par leurs professeurs.

Y a-t-il une seule raison de ne pas poursuivre notre mission ? 

NON !

Il suffit de lire le message ci-dessous de Madame Dominique DUBIÉ, professeur d'histoire au lycée des Trois Vallées.

"Encore merci pour cette rencontre avec nos jeunes élèves, ils m'en ont reparlé et votre témoignage a été matière à réflexion pour eux.

Mohamed vous donne son accord pour citer son nom et utiliser sa photo, il a été trés heureux du dialogue avec vous et m'a dit que cela l'avait remotivé pour étudier ... Il veut intégrer un corps de  pompiers militaires et il aimerait vous contacter à ce sujet. Cela est-il possible ?

Avec mes remerciements à vous tous pour l'aide que vous nous apportez dans notre travail d'enseignant, veuillez agréer l'expression de mes sincères salutations."

----------------------

Album photograpique de cette journée

 

P1010011.JPG

La classe de Madame Milène OLIVIER

IMG_2010.JPG

THOMAS est venu nous parler de ce qu'il savait sur

GUY MONEROT

IMG_2004.JPG

Beaucoup d'attention  de ces jeunes, dont certains issus de l'immigration algérienne.

P1010005.JPG

P1010008.JPG

IMG_2011.JPG

Le drame des HARKIS à été particulièrement évoqué.

 Des avis fort différents, sur traîtres ou pas traîtres par des élèves qui retournent dans leur famille en Algérie.

P1010017.JPG

P1010019.JPG

Le Président du comité du CHABLAIS,

Yves MARTIN COCHER à capté son auditoire avec son témoignage sur ce qu'il a vécu en

 Afrique Française du Nord

P1010023.JPG

Jean Pierre JACQUIER responsable GAJE du comité du CHABLAIS nous a expliqué, comment un jeune officier, appelé du contingent est devenu capitaine de sa compagnie par obligation.

50 ans aprés une émotion  toujours difficile a contenir !

P1010020.JPG

Avec MOHAMED, nous sommes allés de surprises en surprises sur sa connaissance de l'histoire de France dont il est passionné.

Dès l'affaire de SETIF en 1945, il a manifesté de sa culture sur le sujet.

l'apothéose a été, quant à ma demande, il a présenté et commenté à ses collègues le tableau

FORCES SUPPLETIVES et HARKIS

Rien à rajouter.

__________________

Des sujets forts ont été évoqués, pour la première fois dans mon travail de mémoire, et ce du fait d'élèves particulierement sensibilisés à cette guerre d'algérie :

Sur le sujet de l'autodétermination, le position de l'église catholique en Algérie,

"Mohamed DUVAL"

Aprés la colonisation, cette  Guerre d'Algérie, et la décolonisation, autant de souffrances pour arriver en 2011 à une Algérie sous haute surveillance et des relations difficiles avec la France.

Une jeune fille d'origine kabyle, nous à promis de nous donner son vécu, de ses diffèrentes " vacances" dans sa famille en Algérie

__________

Merci de votre visite !



 

 

 

29/01/2011

LYCEE DU MONT-BLANC, RENE DAYVE - P A S S Y Un établissemnt qui cultive l'excellence.

Lycée du Mont-Blanc,René Dayve, un établissement qui cultive l'excellence.

Lignes High Tech superbes, construit pour y trouver le plaisir d'étudier dans un environnement exceptionnel !

Vendredi 28 janvier 2011, dés 8 heures, entre LEMAN et     MONT-BLANC, l'équipe Mémoire-Histoire de "Guerre d'Algérie, Jeunesse-Enseignement" est accueillie par Monsieur le proviseur Dominique CHARBONNIER entouré des professeurs concernés, pour une présentation "no stop" sur toute la journée de l'exposition, La Guerre d'Algérie.

Comment ne pas se dépasser, pour parler à cette jeunesse montante, de cette guerre d'Algérie, qui nous a profondément marqué, nous anciens combattants, lorsque l'on a le bonheur de rencontrer des classes de terminales, conduites par une équipe d'enseignants, dynamique et compétente, qui avait remarquablement préparé, ses élèves, sur le dernier conflit que notre pays a eu à résoudre au 20ème siècle.

"Notre jeunesse a besoin qu'on lui communique confiance, énergie et désir de réussir"   M. le Proviseur

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------

 Album photographique de cette journée

P1010020.JPG

André LEMPERRIERE Président du Comité du MONT-BLANC, sans qui cette journée n'aurait pu avoir lieu, présente les intervenants 

P1010023.JPG

P1010017.JPG

 

 

La classe de Terminale "S" de Madame GAILLARD

P1010038.JPG

 

La classe de Madame BRIANCEAU Terminale "S" devant le panneau

 "Négociations et Attentats OAS".                 

 La violence prend définitivement la place de la raison, avec l'assassinat de Camille BLANC maire d' EVIAN

P1010041.JPG

Aprés avoir vu les panneaux:

  •   - " De la Conquête de 1830 à la Toussaint de 1954"
  •   - "SETIF 8 mai 1945, l'avertissement"
  •   - "1 novembre 1954 l'embrasement"
  •   - " Les rappelés du contingent"
  •   - "La bataille d'ALGER"
  •   - "Appel à DE GAULLE"

Devant les panneaux des années 1958,

 Comment expliquer à ces jeunes qu'en 1958, la FRANCE est au bord de la guerre civile.

Comment dire que le Général Charles DE GAULLE, avait minutieusement préparé son retour aux affaires de notre pays, en s'appuyant sur le désordre qui rêgnait en ALGERIE. 

Son accueil triomphal en ALGERIE et ses fameuses phrases.

Je vous ai compris

Vive l'Algérie Française  

 

L'institution de la V° République

 

 

P1010048.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1010013.JPG

Gilbert POENCIER Professeur d'histoire, officier en Algérie, explique qui était les Harkis et le drame qu'ils ont vécu, suite à une question d'AMANDINE.

Parmi ces élèves des petites-filles et petits-fils de "Pieds noirs".

Pourquoi leurs Mamy et Papy ne leur ont pas parlé du drame qu'ils ont vécu ?

-----------------

P1010046.JPG

                                         La tragédie des harkis,

                   livre de Jean Pierre GAILDRAUD, professeur émérite d' histoire, 

membre de la commisssion nationale MEMOIRE HISTOIRE de notre fédération,

est offert à Madame BRIANCEAU professeur d'histoire coordinatrice de ce projet pédagogique.

Merci également,  aux classes de Mesdames THYL et DIGONNAT

-----------

Merci de votre visite

21:56 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (0)

22/01/2011

CEREMONIE DE LA REMISE DU FANION A LA PMM D'ANNECY-CHAMBERY

Ce matin, samedi 22 janvier 2011, par une bise glaciale, remise du fanion à la nouvelle promotion de la PMM d'Annecy-Chambéry, à 11 heures , sur le parvis du "Quai des Arts" à RUMILLY

Album photo et commentaires

 

P1010005.JPG

 

Une escouade de 17 stagiaires sous les ordres du MP(R) BOULIOU de CHAMBERY se met en place pour accueillir les autorités.

Capitaine de Frégate DENIS JUANOLA, les honneurs vous ont été rendu par la préparation militaireANNECY-CHAMBERY ainsi que par les porte-drapeaux et associations d'anciens combattants

 

P1010008.JPG

Le capitaine de Frégate DENIS JUANOLA annonce la remise de fanion aux stagiaires de la promotion 2010/2011   "Antoine LAURENT"

 

P1010013.JPG

Monsieur Pierre BECHET maire de RUMILLY, dans son mot d'accueil, exprime sa joie de recevoir cette cérémonie de remise de fanion à la promotion "Antoine LAURENT" dans sa ville, resserant le lien

ARMEE & NATION

P1010018.JPG

 

Le Porte-Fanion incline son arme vers le Lieutenant de Vaisseau Pierre LAURENT, autorité DRIM-Méditerranée de la Haute Savoie, pour recevoir le fanion.

 

P1010024.JPG

 

Le porte fanion et sa garde, a qui l'autorité vient de remettre le fanion, le présente aux drapeaux des associations  d'anciens marins  et d'Anciens Combattants.

  • "Les jeunes face aux anciens"

P1010026.JPG

 

Le commandant de la DRIM Haute Savoie et les autorités supérieures, saluent une derniere fois,la promotion des 17 stagiaires, "Antoine LAURENT", la garde du fanion, et la garde d'Honneur.

La PMM, promotion 'Antoine LAURENT" rompt les rangs.

___________________________________________________________________________

Au vin d'honneur offert par la mairie, à la salle des associations le Lieutenant de Vaisseau Pierre LAURENT, remet à Monsieur Pierre BECHET, maire de RUMILLY, une médaille, souvenir de la Marine Nationale.

 

P1010037.JPG

 

__________________________________________________________________________________

Une joie personnelle du coté de la FNACA

Jérémy VIGNY, petit-fils de notre amie Jeannette VIGNY, veuve de Rémy,  de VIUZ EN SALLAZ est dans les rangs de cette nouvelle promotion.

En terminale "S" au lycée de BONNEVILLE, il a un objectif bien précis, devenir pilote de chasse dans l'Aéronavale .

Il prépare le concours d'entrée à l'Ecole Navale.

Peut-être un futur amiral ?

P1010004.JPG

 Bonne chance Jérémy !

Nos amis FNACA, porte-drapeaux en compagnie des autorités SAVOIE et Haute SAVOIE, Marine Nationale.

P1010032.JPG

Merci de votre visite

_______________________________

Vendredi 27 mai 2011

Remise de diplômes de la PMM d 'ANNECY

J'ai eu l'honneur et la joie d'être le parrain de Jérémy VIGNY

DSCN3854.JPG

Remise du diplôme à JEREMY 

sur le parvis de l'hôtel de ville  d' ANNECY (mention Trés Bien)

CIMG0742.JPG

Remise de la médaille de la PMM par le parrain

 

DSCN3878.JPG

  • Jeannette VIGNY Grand mère de JEREMY (veuve FNACA)
  • JEREMY
  • Le parrain

P1010007 (3).JPG

Les VIP dans les salons d'honneur de la ville d'ANNECY

 

P1010009 (2).JPG

JEREMY

en compagnie du "pacha" de la PMM ANNECY-CHAMBERY

 le Capitaine de Frégatte Denis JUANOLA

 et du représentant de la Marine Nationale en Haute Savoie,

 le Lieutenant de Vaisseau Pierre LAURENT

______________________________

merci de votre Re visite

______________________________

 

 
 
 

 

13/10/2010

CONGRES NATIONAL DE DIJON

 

 

 

P1010187.JPG

 Une forte délégation de 39 délégués

accompagnée de 3 porte-drapeaux du

 comité du CHABLAIS 

 de VIUZ EN SALLAZ,

était au congrés National de DIJON

 

IMG_1060.JPG

Bravo Président Yves MARTIN COCHER

 Bravo Président Michel PAYN

 Le saviez vous  Une compagnie du célèbre commando GEORGES avait pris  le nom de 1ère KATIBA, pendant la guerre d'Algérie, pour mettre la confusion auprés du FLN.Cette 1ère KATIBA était commandée par le Lieutenant YOUSSET, qui a été assassiné en FRANCE en 1965, par le FLN.

seancedecloture.jpg

  

P1010082.JPG

 

 2 survivants de ce commando ont rendu les honneurs militaire, au Mémorial Départemental AFN, aux militaires et supplétifs morts en Algérie Maroc et Tunisie,pendant la guerre d'Algérie.

 

IMG_0995.JPG

Une céremonie de haute tenue, une forêt de drapeaux,près de 200, le président MAREK entouré de VIP, cloturée par un repas de plus de 2000 convives, qui fait honneur au comité départemental de la Côte d'Or, à Jean LEGRIGNY, son président ainsi qu'à toute son équipe.

 

P1010176.JPG

   

 

P1010198.JPG

J'ai rencontré OKBI Cheikh, porte-fanion de la 1ère KATIBA du lieutenant YOUSSEF, ADHIRA Gabriel, porte-étendard National du commando GEORGES, seront-ils libres pour venir à EVIAN, en 2012. 

 

3 survivants du commando GEORGES.jpg

P1010133.JPG

IMG_1010.JPG

 

 

P1010136.JPG

 

Merci de votre visite

09:04 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (1)

02/10/2010

CAMPAGNE NATIONALE DU BLEUET DE FRANCE

Campagne nationale du Bleuet de France

 Collecte du 11 novembre 2010

Elle se déroulera du 2 au 11 novembre 2010 inclus avec quête tous les jours

 

IMG.jpg

  • Nous avons besoin de vous !

-----------------------------------------------

-----------------------------------

"Face à la baisse des dons et la multiplication des demandes d'aides sociales, deux phénomènes liés à la crise économique,  consacrer quelques heures à cette campagne de collecte et plus que jamais nécessaire".

 

 

IMG.jpg

 

  • En HAUTE SAVOIE

Pour participer aux collectes  du Bleuet de France et renforcer  ainsi cette formidable chaine de solidarité, faites vous connaitre  au :

 04 50 69 08 46

gaje74@orange.fr

IMG_0001.jpg

Réservistes du 27éme BCA, pourquoi pas vous ?

  • Merci de votre visite

15:45 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (0)

21/07/2010

THORENS Escale réussie, dans la traversée historique de la SAVOIE

 Des milliers de spectateurs

 étaient à l'escale de

 THORENS GLIERES ce week-end,

pour une belle reconstitution,

150 ans aprés.

 

P1010032.JPG
P1010020.JPG
  • La prise d'armes officielle

Pourquoi autant de personnes

de la Marine Nationale ?

P1010009.JPG

 "Pacha" à la passerelle:

 Capitaine de Frégate

Denis JUANOLA

Spécialiste dans la reconstitution historique et uniformes d'époque

Voeux_2009.JPG

Il a mobilisé ses troupes pour cette reconstitution de l'annexion

de la SAVOIE à la FRANCE.

____________________________________________________________________________________

Lors de la cérémonie,

le Général Yves BARDE historien,

 a traité de la bataille de Solferino du 24 juin 1859, en nous lisant une lettre de

François CHATELET de MARGENCEL.

 Ce dernier avait participé avec la levée des Brigades de SAVOIE, à la traversée historique de la Savoie.

 

SNV34286.jpg
  •  Michel VIBERT, Commandant du groupe Historique et Culturel
  • " La Brigade de SAVOIE"
SNV34287.jpg
  • Les Brigades de SAVOIE dissoutes en 1860
SANY0163.JPG
Photographie d'archives
P1010023.JPG
  • La salve d'honneur aux 15.000 morts de cette campagne d'ITALIE

Au cours de cette traversée, un véritable carnage avait eu lieu, du fait de l'équilibre des forces en jeu et de la détermination des deux camps. 

Les pertes sont lourdes : 40.000 hommes sont hors de combat et  abandonnés sur le champ de la bataille.

 Ce fut le point d'orgue, permettant à  Napoléon III de tenir ses engagements,  d'aider le roi    VICTOR-EMMANUEL à réaliser l'unité de l'ITALIE, en échange de la SAVOIE et de NICE.

 

P1010016.JPG

 

Le saviez-vous ? Un régiment de  Tirailleurs algériens, composé de trois bataillons à six compagnies chacun, s'est illustré tout particulièrement à cette bataille de SOLFERINO

------------------------------------

Le saviez-vous ? Henri DUNAND est témoin de cette vision d'horreur, rentre à GENEVE le jour de l'armistice, et retrouve sa vie mondaine qu'il ne peut plus supporter.

Il écrit alors un livre " Souvenirs de Solférino". Ce sera le départ de la CROIX ROUGE.

 

 

P1010003.JPG
P1010002.JPG
  • L'amitiè légendaire des Zouaves et des Tirailleurs Algériens depuis Solférino.
------------------------
 
Le saviez-vous :
Le général Charles DE GAULLE à la libération en 1945, a tenté une annexion du VAL d'AOSTE à la FRANCE
P1010029.JPG
 Un bouquet de fleurs pour la musique du 27ème BCA d'ANNECY
  • ---------------------------------
P1010033.JPG
Le couple impérial était peut-être à cette célébration liée au 150ème anniversaire de l'annexion de la SAVOIE à la FRANCE
------------
Le saviez-vous :Le 24 mars 1860, était signé l'acte de cession de la SAVOIE et du Comté de NICE à la FRANCE, sur le bureau actuellement conservé au château de THORENS GLIERES
 
P1010007.JPG
P1010008.JPG
Nos  porte-drapeaux  étaient là !
  • André BOUCHET porte-drapeau de la Légion d'Honneur,
  • Jean Pierre HELWIG, (Fnaca ANNECY)
  • Léon DAUBAIRE, (Fnaca départementale)
  • Michel PAYN (Fnaca de VIUZ en SALLAZ)

20:30 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (0)